Toutes les vidéos
Publié le 23/03/2017

BYD construira ses bus dans les Hauts-de-France

BYD continue son développement à l’international. Pour s’imposer sur le marché européen, le 4e constructeur automobile chinois implante son nouveau site de production à Allonne (60), dans les Hauts-de-France.

BYD – pour Build Your Dreams – continue de construire son rêve. Le géant chinois, qui compte 180 000 employés à travers le monde, a choisi les Hauts-de-France pour accélérer sa croissance. Après des semaines de négociation avec la Région et ses différents partenaires, c’est le site d’Allonne (60), dans le Beauvaisis, qui a été retenu. Un choix qui fait suite à une intense compétition avec d'autres régions et de nombreux territoires.

Pourquoi Allonne, dans les Hauts-de-France ? "Plusieurs facteurs ont fait pencher la balance pour les Hauts-de-France. Sa position géostratégique, d’abord, au cœur de l’Europe, à proximité de grands axes de communication que sont l’autoroute A1 ou l’aéroport de Beauvais-Tillé, explique Isbrand Ho, directeur général de BYD Europe. La tradition automobile des Hauts-de-France, avec de grands constructeurs comme Toyota dans le Valenciennois, a également été importante dans notre prise de décision. Il y a ensuite un vrai marché en France, le plus important en Europe en terme de demande de production de bus électriques. Enfin, et c'est sûrement ce qui a fait la différence, le projet d'implantation dans les Hauts-de-France a été dynamisé par de nombreux partenaires - la Région, l’agglomération de Beauvais, Nord France Invest et Business France - qui ont grandement favorisé notre venue."

Cet assemblage gagnant a entraîné le groupe chinois à investir 10 millions d’euros dans son nouveau site de production. Les promesses d’embauche sont à la hauteur de l’investissement : 100 employés, dans un premier temps, et de nombreux autres en prévision dans les prochaines années.

Démarrage de la production : 1er semestre 2018

Le projet de BYD dans les Hauts-de-France s’articule en deux phases. La première prévoit la création d’un site de production qui occupera 32 000m². A l’intérieur seront assemblés jusqu’à 200 véhicules par an, essentiellement des autobus et autocars à pont unique. Démarrage de la production : 1er semestre 2018.

La deuxième phase concerne la mise en place d’un service après-vente d’entretien et de réparation, ainsi qu’un centre logistique pour les pièces détachées. A plus long terme, un centre d’essai pour les tests de batteries pourrait voir le jour. A la clé : la création de plusieurs dizaines d'emplois supplémentaires.

La Troisième révolution industrielle en ligne de mire

Le cœur de l’activité de BYD est le développement de bus électroniques, hybrides ou électriques, respectueux de l’environnement et appelés à circuler dans les agglomérations asiatiques et européennes. Un savoir-faire qui coïncide en tout point avec les projets soutenus par la Région dans le cadre de la Troisième révolution industrielle.

“La Région est pro-entreprises, pro-business, pro-emploi. Le choix de BYD pour les Hauts-de-France est la preuve que notre industrie a de l'avenir. L'implantation dans le Beauvaisis d'un tel groupe international, qui va continuer à se développer et donc à embaucher, est une formidable nouvelle pour l’emploi, qui est notre priorité absolue, commente Xavier Bertrand. La production de bus électriques s’inscrit totalement dans notre stratégie de Troisième révolution industrielle, qui vise à faire de la Région un champion de la transition énergétique. Les débouchés seront concrets, pour l'environnement comme pour l'emploi.”


 

À lire aussi

« Faire des Hauts-de-France une région pilote et exemplaire »

Entretien avec Philippe Vasseur, Commissaire spécial pour la revitali...


En route vers la Troisième révolution industrielle

Les Hauts-de-France, la région pionnière de rev3


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

6 commentaires sur “BYD construira ses bus dans les Hauts-de-France”

  1. Bernard LAUVERJAT -

    Bravo à la REGION Hauts De France,
    Bravo à l’équipe de Nord France Invest !
    Notre région à tous les atouts pour attirer de nouveaux investisseurs !
    Bernard , responsable d’agence de Developpement eco en retraite !

  2. Evrard -

    il pouvait venir s’installer dans le nord de la France près de Toyota il y a aussi l’A1 et aérodrome de Prouvy ( mais c’est vrai Jean-Louis (Borloo ) n’est plus là . clin d’œil. Cordialement.

  3. Y. Leclercq -

    Cette installation prometteuse est à mettre au crédit de la Présidence de la Région, dont la volonté ne faiblit pas.

  4. Claude -

    Voilà encore une bonne nouvelle pour notre grande Région. Espérons simplement que cela ne fera un…bide (oui, je sais, c’est facile !) comme d’autres Sociétés qui ont perçu des millions d’euros de la part de nos Institutions, mais qui délocalisent à la première occasion…
    D’ailleurs j’adresse mes félicitations et mes encouragements au Président BERTRAND qui déclare « I want my money back » ! Espérons simplement que ces entrepreneurs, que seule l’action en bourse intéresse, auront la délicatesse de rendre ce qu’ils ont perçu… Mais j’en doute !

  5. DAUTRY -

    Bravo ! …Si ces bus ne concurrencent pas outrageusement la production de modèles ou marques FRANCAISES ? ? ?

  6. Vandekerkhove -

    Bonsoir
    Je ne suis pas de la même sensibilité politique que vous mais je vois que vous décarcassez pour la région et cela fait plaisir à voir 😊

Partager

Send this to a friend