Toutes les actualités
Publié le 03/05/2019
© Ascoval - DR

Une nouvelle page pour Ascoval et ses 270 salariés

Le tribunal de grande instance de Strasbourg a validé, le 2 mai 2019, la reprise d'Ascoval par le groupe britannique British Steel. Les 270 salariés de l'aciérie de Saint-Saulve (59), soutenus depuis des mois par la Région, sont sauvés.

Grand ouf de soulagement pour les 270 salariés d'Ascoval, et pour toute la filière industrielle de l'acier en Hauts-de-France. Après de nombreux rebondissements, l'aciérie de Saint-Saulve passera bien à partir du 15 mai 2019 sous le giron du groupe britannique Bristish Steel. Le tribunal de grande instance de Strasbourg, chargé de consulter l'offre de reprise industrielle de l'usine nordiste, a validé le projet.

"C’est au courage des salariés d’Ascoval que nous devons cette décision, a rappelé Xavier Bertrand, en relation depuis des mois avec les 270 salariés qui font vivre le site de Saint-Saulve. La filière de l'acier continuera à vivre dans les Hauts-de-France grâce à ces femmes et ces hommes."

Fleuron de l'industrie des Hauts-de-France

L'aciérie de Saint-Saulve a été créée en 1975. L'usine, qui emploie 270 salariés hautement qualifiés, a bénéficié de plusieurs investissements depuis 2017. Aujourd'hui, le site d'Ascoval est l'un des plus modernes du secteur en Europe. L'expertise de ses ouvriers permet de répondre à des commandes très techniques, et produit de nouvelles nuances d'aciers spéciaux.

La maîtrise des salariés d'Ascoval se devait perdurer en Hauts-de-France. Voilà pourquoi, depuis l'annonce du groupe Vallourec de sa volonté de fermer l'aciérie, les collectivités et leurs élus ont multiplié les appels pour sauver les salariés et garder le savoir-faire des salariés d'Ascoval en Hauts-de-France.

270 emplois maintenus, montée en puissance de l'usine

La reprise du site de Saint-Saulve va permettre de préserver les 270 emplois d'Ascoval, mais aussi de garantir le maintien du millier d'emplois indirects que génère l'aciérie en Hauts-de-France.

Au-delà du projet de reprise d'Ascoval soutenu à hauteur de 12 millions d'euros par la Région, British Steel souhaite augmenter la cadence sur le site de Saint-Saulve pour atteindre prochainement la capacité maximale de production de l’usine. Dans un communiqué, le groupe britannique a vanté "la modernité des équipements de l'aciérie". Autres atouts mis en avant pour pousser l'investisseur à faire le choix des Hauts-de-France : "l'emplacement stratégique qui facilite l'interaction avec les marchés européens" et "les qualités environnementales et économiques" de l'aciérie.

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

4 commentaires sur “Une nouvelle page pour Ascoval et ses 270 salariés”

  1. DELANNAY Marie Annick -

    Bravo aux salariés et représentants des salariés pour le maintien de vos emplois.
    Merci également à Monsieur BERTRAND pour votre soutien, votre engagement pour ma chère Région et plus particulièrement le Nord.

  2. Duval -

    Merci à tous
    les employés, les syndicats qui ont su resté digne et aux élus de la région qui les ont soutenu dont Mr Bertrand qui est toujours là quand il le faut
    BRAVO
    JP

  3. Florte -

    Petit pas après petit pas, notre région prend son envol. Félicitations pour cette mobilisation.

  4. MAURICE SANGUINETTE -

    félicitations au président de notre région pour son activité sans faille

Partager

Send this to a friend