Toutes les actualités
Publié le 31/03/2017

Achat public : priorité aux entreprises et aux emplois de la Région

Faire de la commande publique un acte économique et politique au service de l’économie et des emplois en Hauts-de-France : telle est l’ambition de la nouvelle politique d’achats publics votée le 30 mars en séance plénière.

Tout au long de l’année, la Région Hauts-de-France fait appel à des entreprises, par le biais de marchés publics, pour un montant annuel moyen de 230 millions d’euros, qui vont des chantiers de modernisation de nos lycées en passant par les infrastructures et équipements structurants.

Une nouvelle ambition au service de l’économie et des emplois

L’objectif est que les grands contrats passés par la Région, ou bien encore les grands chantiers financés, soient en priorité profitables à l’emploi local. Cette ambition a déjà été mise en œuvre par la Région Hauts-de-France depuis le début du mandat : adoption d’une motion "agir pour l’emploi local" qui intègre la clause "Molière" dans les marchés publics de la Région et une clause de visite, adoption d’une stratégie de développement de l’approvisionnement local dans les restaurants des lycées publics et dans la restauration collective.

Désormais, la Région donne un coup d’accélérateur en mettant plus et mieux la politique régionale d’achat public au service des emplois et de l’économie locale. Comment ?

1. Adopter une nouvelle culture de l’achat public

Pour informer plus et mieux les entreprises des Hauts-de-France, quelle que soit leur taille, la Région va lancer une campagne de communication autour d’un slogan fort : "sans participer, on ne peut pas gagner". Cette campagne sera relayée dans les antennes régionales, déployées dans l’ensemble des Hauts-de-France.

2. Créer une nouvelle structure de l’achat public

L’ambition régionale de porter ses marchés publics au plus près des entreprises locales se traduira par l’installation au sein des antennes régionales d’un guichet unique et un espace ressources.

3. Innover pour plus d’efficacité

Sur ce volet, la Région veut renforcer et introduire des clauses novatrices et volontaristes en matière d'achat public. En clair : étendre l’application de la clause "Molière" aux marchés de fournitures et de maintenance, instaurer une clause "carbone" relative à la quantité de gaz à effet de serre émise pour produire, acheminer et utiliser des marchandises achetées par la Région et initier une nouvelle approche de l’insertion sociale en faisant une large place à l’apprentissage.

Première innovation, de taille : les délais de paiement des marchés publics seront divisés par deux pour passer en-dessous du délai légal de 30 jours d’ici la fin du mandat, et les avances aux entreprises seront doublées.

 

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

3 commentaires sur “Achat public : priorité aux entreprises et aux emplois de la Région”

  1. fernandez -

    C’est une bonne chose de donner priorité à nos entreprises locales
    mais également éviter l’emploi de la main d’oeuvre étrangére

  2. Florian -

    Bonjour,

    Je suis gérant d’une PME de 15 salariées.

    Pouvons nous avoir l’adresse du site des marchés plublics réserver pour le hauts-de-France ? Bien à vous !

Partager

Send this to a friend