Tous les communiqués de presse
Publié le 07/12/2016

Accord entre l’Etat et la Région pour les Trains d’Equilibre du Territoire

Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat chargé des transports, de la mer et de la pêche, et Xavier Bertrand, président de la Région Hauts-de-France, annoncent un accord pour la reprise par la Région de deux lignes TET (Trains d’Equilibre du Territoire) : Paris-Amiens-Boulogne, et Paris-St Quentin- Maubeuge/Cambrai.

Icon
Communiqué de presse : accord entre l’Etat et la Région Hauts-de-France pour les Trains d’Equilibre du Territoire

Cet accord qui sera examiné les 13 et 14 décembre en séance plénière, s’inscrit dans la démarche engagée par le Gouvernement avec l’ensemble des Régions, comme prévu par la feuille de route pour un nouvel avenir des TET présentée en juillet 2015. Il fait suite à trois précédents accords, conclus d’une part avec la Région Normandie, d’autre part avec les Régions Grand Est, Bourgogne-Franche-Comté et le STIF, et enfin avec la Région Nouvelle-Aquitaine.

La Région Hauts-de-France deviendra autorité organisatrice des lignes Paris-Amiens-Boulogne et Paris-St Quentin- Maubeuge/Cambrai à compter du 1er janvier 2019, offrant ainsi un nouvel avenir à ces deux lignes ferroviaires si importantes pour la Région et ses habitants.

Dans le cadre de cet accord, l’Etat s’engage à accompagner la Région en finançant le renouvellement complet du matériel roulant des lignes, avec l’acquisition par l’Etat de 10 rames Alstom Coradia Liner neuves pour un montant d’environ 150 M€ et avec un financement complémentaire pour l’acquisition d’autres matériels roulants à hauteur de 250 M€. Par ailleurs, l’Etat versera une contribution de fonctionnement à la Région à hauteur de 15 M€ par an.

Xavier Bertrand a déclaré : « Le remplacement intégral des trains vieillissant sur ces deux lignes et leur remplacement par des trains neufs est conforme à nos engagements électoraux. La Région, par cet accord avec l’Etat et par son engagement financier, montre, après le succès du bouclage financier du Canal Seine Nord Europe, combien l’aménagement du territoire et les transports sont ses priorités pour un meilleur développement économique ».

Alain Vidalies a déclaré : « Je suis convaincu que nous pouvons offrir un nouvel avenir aux Trains d’Equilibre du Territoire par une mobilisation conjointe de l’Etat et des Régions, avec l’objectif partagé d’améliorer l’attractivité de ces lignes et d’apporter une réponse au plus près des attentes des voyageurs. Je salue aujourd’hui cet accord, qui va donner à la Région Hauts-de-France un rôle déterminant pour organiser et améliorer l’ensemble des services ferroviaires desservant son territoire. Les discussions se poursuivent avec d’autres Régions pour parvenir à des accords de ce type dans les prochains jours ».

Envoyer à un ami