Tous les communiqués de presse
Publié le 01/03/2019

Un nouveau Président pour le Service Public de l’Efficacité Energétique des Hauts-de-France

Frédéric Nihous, 51 ans, a été élu président du conseil d’administration de la Régie régionale du Service Public de l’Efficacité Energétique, ce vendredi 1er mars, lors du CA qui s’est tenu à Amiens. Il succède ainsi à Philippe Rapeneau, qui assumait cette fonction depuis juin 2016.

Une nouvelle présidence

Alors que les administrateurs du conseil d’administration de la Régie du SPEE élisaient leur Président ce 1er mars, c’est tout naturellement que Frédéric Nihous ; président par intérim depuis près de sept mois maintenant ; a été élu. Il prend donc la présidence du premier opérateur public régional, dédié à la rénovation énergétique. Fin 2018, 1 428 logements privés ont été réhabilités grâce aux dispositifs Picardie Pass Rénovation et Hauts-de-France Pass Copropriété, dont 878 logements en copropriété, pour un total de 38 millions d’euros de travaux. « Ce bilan est plus que positif puisque cet outil offre la possibilité de réaliser d’importantes économies d’énergie, 47% en moyenne, et donc de préserver le pouvoir d’achat des ménages mais également la planète ! » s’enthousiasme Frédéric Nihous, rappelant que 2019 sera une année charnière pour le SPEE. « Nous devons dès à présent préparer l’avenir » ajoute-t-il.

A l’occasion de ce conseil d’administration, Mesdames Maryse Fagot et Aurore Colson, conseillères régionales, ont également été élues en qualité de vice-présidentes.

Un service complet

Offrant à la fois un accompagnement technique avant, pendant et après les travaux ainsi qu’une solution de financement, le Picardie Pass Rénovation, en plus de permettre de réelles performances énergétiques, a été pensé pour être accessible à tous, sans condition de ressources ni d’âge. Première société publique de tiers-financement, la Régie du SPEE a permis d’ouvrir de nouvelles perspectives à des propriétaires parfois un peu perdus. Pour preuve, 88,4% des abonnés au dispositif ont opté pour un accompagnement technique et la solution de financement du dispositif, qui propose de rembourser le montant des travaux grâce aux économies d’énergies réalisées. Une option qui n’empêche cependant pas la mobilisation d’aides territoriales ou nationales comme celles de l’Agence Nationale pour l’Habitat (Anah). Sur les 41 communautés de communes et d’agglomération partenaires, 2 758 diagnostics thermiques ont été réalisé après les 7 288 prises de contact enregistrées par la régie.

Partager

Send this to a friend