Toutes les actualités
Publié le 20/11/2019

Transports : les Hauts-de-France lancent le car 100 % électrique

Deux autocars 100 % électriques, fabriqués par l'entreprise BYD près de Beauvais, arrivent sur le réseau des Hauts-de-France.

Les usagers de la ligne régulière 33E Beauvais-Compiègne, dans l'Oise, vont pouvoir découvrir le car 100% électrique.

Quatre aller-retours entre Beauvais et Compiègne par jour

Déjà expérimenté en début d'année 2019, l'autocar électrique est une innovation en France. Les Hauts-de-France ont décidé de confirmer l'essai : depuis ce mercredi 20 novembre 2019, un autocar de ce type est intégré au réseau. Un deuxième arrivera dans quelques semaines. Ils circuleront quotidiennement sur la ligne interurbaine 33E qui relie Beauvais à Compiègne (soit 60 km) et desserviront notamment la gare de Clermont. Ils viennent donc s'ajouter à une flotte qui compte déjà des autocars hybrides ou fonctionnant au gaz naturel.

 

 Construction locale

Assemblés sur le site du constructeur BYD, à Allonne près de Beauvais (60), ces deux autocars 100% électriques mesurent 13 mètres et peuvent transporter 59 passagers. Les conducteurs de Transdev Oise Cabaro et Transdev Picardie, filiales de Transdev Hauts-de-France, ont été spécifiquement formés à la conduite sur ces autocars nouvelle génération pour assurer le service.
L'arrivée de ces autocars dans l'Oise s'inscrit dans une dynamique régionale visant à promouvoir l'utilisation de modes de transports alternatifs innovants dans les Hauts-de-France.

À lire aussi

Le bus à hydrogène arrive dans les Hauts-de-France !

Les transports collectifs continuent de se développer avec l'arrivée d...


Des cars 100% électriques sur les routes de la Région

100% électriques et assemblés en Hauts-de-France ! Les cars du 21e si...


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

4 commentaires sur “Transports : les Hauts-de-France lancent le car 100 % électrique”

  1. Hervé BAUBE -

    L’écologie a le vent en poupe et c’est une urgence absolue, totalement incompatible avec le libéralisme, ce libéralisme qui propose une fausse solution avec les véhicules électriques, qui en fait génèrent autant de pollution qu’un diesel dans leur cycle de vie, sachant en plus qu’on n’a pas les moyens de recycler les batteries.

  2. jean-luc QUENNELLE -

    Pour moi il y a une incompatibilité totale entre le développement des véhicules électriques et la fermeture des centrales nucléaires!! C’est pourtant un calcul mathématique tout simple ! Mais je dois être stupide!
    Sans parler de l’effet sur l’écologie de la fabrication et la destruction des batteries.

  3. fredo -

    Bonjour,
    Il est important que cela commence par des petits parcours fréquents. Et lorsque la technologies aura encore évoluée, cela ouvrira un marché encore plus important et des trajets de plus grandes distances. Par contre, la région des hauts de France où la pollution est assez importante comparé à d autres régions, va t elle suivre certaines décisions venant d autres régions pour aider les particuliers à acheter un vehicule électrique ou une hybride neuve ou d occasion ? On pourrait se mettre au devant de la scène avec en plus le choix d essayer de devenir la région qui utilise le plus de véhicules de ce genre en installer des bornes un peu partout ? Être pionnier en la matiere car nous sommes qu au balbutiemment… de ce changement de mode de transport.

  4. Pierre DOUCY -

    Bien sûr, l’électrique est une avancée vers l’arrêt des moteurs thermiques et la pollution qu’ils engendrent. Toutefois, lorsque tous les transports seront électriques, le problème se posera rapidement quant au besoin de batteries qui, sauf erreur, ne sont fabriquées ni en France, ni en Europe. Et dont la matière première n’est pas inépuisable. Pendant ce temps, des bus à hydrogène sont mis en service dans le Pas de Calais. Ne serait-ce pas une meilleure solution?
    Ne soyons pas non plus complètement négatifs, c’est sûrement mieux que le diésel.

Partager

Send this to a friend