Toutes les actualités
Publié le 15/01/2020

Toyota choisit les Hauts-de-France pour son nouveau 4×4 hybride léger

C'est officiel, le nouveau SUV de Toyota sera made in Hauts-de-France. Les effectifs du constructeur dépasseront ainsi le chiffre record de 4 500 emplois sur son site de Valenciennes.

C’est officiel, Toyota a choisi les Hauts-de-France pour fabriquer son nouveau SUV. Après la Yaris 4, le site de Valenciennes (59) poursuit ainsi son développement spectaculaire en se diversifiant, pour la première fois de son histoire depuis les années 2000 où il s’est implanté dans la région, dans la fabrication d’autres modèles que les Yaris.

Pour l’heure, on ne sait pas encore grand-chose des caractéristiques de ce nouveau modèle de 4x4 léger, sauf qu’il sera hybride. La création de plusieurs centaines d’emplois est d’ores et déjà annoncée, avec des effectifs qui pourraient dépasser les 4 500 salariés, soit 1 000 de plus qu’en 2013, pour atteindre une production dépassant les 300 000 véhicules par an.

Un environnement économique favorable en Hauts-de-France

Au-delà de cette excellente nouvelle pour l’emploi en Hauts-de-France, le site de Valenciennes démontre ici sa capacité à pouvoir mener de front la construction de deux véhicules différents. Une petite révolution pour l’usine, dans laquelle la direction voit un véritable changement de braquet pour le futur. La confirmation aussi que l’environnement économique de notre région pro-business, alliée à une politique d’investissements soutenus (100 millions supplémentaires ont été annoncés par Toyota) sont des vecteurs efficaces de développement, de croissance, et de création d’emplois.

À lire aussi

Toyota conforte son avenir en Hauts-de-France

Le 22 janvier 2018, Toyota a annoncé la bonne nouvelle : le groupe pré...


Des voitures pour les demandeurs d’emplois avec le partenariat Région-Toyota

La Région Hauts-de-France et Toyota ont signé ce mardi 12 décembre su...


Un commentaire sur “1”

  1. Denis Chadebec -

    C’est une très bonne nouvelle, à ceci près : les SUV (pour sport utility vehicle) n’ont pas bonne presse en raison de l’ambioance pour le protection de ce qui reste de la nature sur notre planète. A ce sujet, on risque des retournements spectaculaire de la demande (au sens loi de l’offre et de la demande et des notions de mouvements de foule, notamment la notion d’avalanche). C’est donc une histoire à suivre.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend