Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 14/09/2020
Mis à jour le 18/09/2020

À lire aussi

Tourisme : une saison estivale sauvée grâce aux visiteurs français

C'est la bonne surprise de la rentrée. Grâce aux visiteurs français, au tourisme local et à l'attractivité de son offre, la saison estivale a plutôt bien résisté en Hauts-de-France.

Privés cet été de touristes étrangers pour cause de crise sanitaire, les Hauts-de-France ont en revanche en été plébiscités pour les vacances par les visiteurs français. La plateforme régionale de réservation de séjours weekend-esprithautsdefrance.com enregistre même une année record depuis sa création en 2015, avec des ventes et un chiffre d’affaires doublé par rapport à l’été 2019.

Au total, tous canaux de réservations confondus, et déjouant tous les pronostics, la saison touristique en Hauts-de-France a donc plutôt très bien résisté à la crise sanitaire, en grande partie grâce à la clientèle française et… régionale. Les habitants des Hauts-de-France ont en effet profité de la période pour découvrir ou redécouvrir les merveilles naturelles et touristiques de la région. À eux seuls, ils ont constitué près de 40% des effectifs, devant les clients venus d’Ile-de-France, du Grand-Est et de Bretagne, selon l’étude de conjoncture Novamétrie réalisée par le Comité régional de tourisme et de congrès des Hauts-de-France.

Une dynamique soutenue par la Région

Ces chiffres sont confirmés par le succès de l’opération éTER, mis en place par la Région pour faciliter les déplacements, et les rendre accessibles à tous, en direction de très nombreuses destinations en Hauts-de-France. Créés afin de remercier  les habitants de la région pour leur implication durant le confinement et soutenir le tourisme, les chèques-vacances de 200 euros  ont également rencontré un très grand succès, participant pleinement à cette dynamique.

Au-delà de ces mesures de soutien, la crise sanitaire a accentué les nouvelles attentes des visiteurs : dépaysement, ressourcement, accueil personnalisé, proximité et sécurité. Constatés depuis plusieurs années, ces nouveaux besoins correspondent parfaitement à la spécificité de la région Hauts-de-France qui a la chance de bénéficier de grands espaces préservés, trois sites labellisés Grands sites de France, plus de 200 kilomètres de côte et 100 000 hectares de forêt. Autant d’atouts qui permettent de s’évader, de ralentir et de "se sentir bien sans aller loin", aspiration montante du tourisme d’aujourd’hui.