Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 24/02/2021
Mis à jour le 24/02/2021

À lire aussi

Fermer

Rodolphe Grosse Diallo, artisan d’art à Lille : le sellier aux doigts de fée

Artisan d’art sellier à Lille (59), Rodolphe Grosse Diallo excelle dans son métier depuis 20 ans. Il répare, rénove, crée des objets en cuir pour des clients toujours très satisfaits de son travail. Un métier qui lui demande beaucoup de minutie et de patience.

À la sellerie RG, installée dans le quartier de Fives à Lille, on aime le beau. Rodolphe Grosse Diallo  y réalise, répare, rénove des objets en cuir tels que des fauteuils pour les voitures ou des selles pour les motos,  et restaure des objets de collection en recherchant les matériaux d’origine et en respectant le style originel. Ce qui lui plaît le plus dans son métier ? "Redonner une seconde vie aux objets, transformer quelque chose qui aurait fini aux encombrants. C’est d’autant plus important que souvent les clients  m’apportent des objets auxquels ils sont très attachés." Aujourd’hui il existe une dizaine d’artisans selliers en Hauts-de-France.

Un artisan d’art qui a trouvé sa voie

Après avoir passé son baccalauréat, Rodolphe s’est inscrit trois mois en BTS commerce mais il s’est vite aperçu que "ce n’était pas pour lui." Après deux mois de réflexion, il s’est lancé dans la voie des métiers d’art : "J’ai toujours été passionné par le travail du bois, du cuir, et aussi par les automobiles, j’ai donc choisi la voie d'une formation auprès des Compagnons du devoir en 2001, pour me former au métier de sellier," explique-t-il.

"Il n’y a pas de journée type, chaque jour est une découverte"

Rodolphe Grosse Diallo est ouvert à tout type de projet. Ses clients, qui arrivent souvent chez lui plein d’interrogations, sont des particuliers mais aussi des PME ou des industriels, pour lesquels il fait du prototypage. "Lorsqu’un client arrive, à chaque fois c’est une surprise, chaque projet est différent, et c’est ça qui me plaît le plus !" Et son métier lui demande beaucoup de minutie et de patience : "il faut souvent refabriquer la mousse, réparer la structure des fauteuils, on ne sait jamais vraiment combien de temps cela va nous prendre." Dans son atelier, tout est fait main et les créations sont sur-mesure, avec des matériaux nobles : oui Rodolphe aime le travail bien fait !

Crédits et mentions légales