Toutes les actualités
Publié le 21/10/2019

Les Hauts-de-France, région de référence pour le devoir de mémoire

Les Hauts-de-France ont été particulièrement marqués par les grands conflits mondiaux : la Grande Guerre et la Seconde Guerre mondiale y ont laissé une empreinte indélébile. Afin de perpétuer le souvenir de ces périodes troublées de notre Histoire et de ceux qui ont combattu pour la liberté, la Région s’est engagée dans une politique mémorielle forte, à travers le soutien à la rénovation des monuments aux Morts et un accord-cadre avec l’Etat en 2020.

Chemin des Dames dans l’Aisne (02), Nécropole nationale de Notre-Dame-de-Lorette (62), Mémorial de Thiepval (80)… Sur notre territoire, de nombreux musées, circuits du souvenir, mémoriaux et monuments aux Morts jouent un rôle fondamental dans le devoir de mémoire, la connaissance et la compréhension du passé et la construction d’une identité régionale autour de valeurs et d’idéaux communs.

La Région apporte son soutien à la rénovation des Monuments aux Morts

 Afin de rendre hommage à ceux qui nous ont précédés, aux "enfants morts pour la France ", des monuments aux morts ont été édifiés dans les communes il y a près de cent ans, au lendemain de la Première Guerre mondiale. Leur conservation revêt un enjeu civique majeur pour les générations à venir et ils tiennent une place symbolique dans l’espace public des communes. Ils rappellent à chacun les tragédies du passé et le sens de l’engagement des femmes et des hommes qui ont payé de leur vie leur action pour la défense du territoire national français et des valeurs de la République. Ces monuments constituent le point de rassemblement des cérémonies commémoratives nationales et locales.

Lors de la séance plénière de septembre 2019, la Région a voté, pour la restauration des monuments aux morts de 20 communes, une subvention d'un montant global de 36 094,60 €. Le 15 octobre, en séance plénière, les élus ont décidé d’allouer à 9 communes des Hauts-de-France, une subvention globale de 13 021 € afin de permettre la rénovation de ces édifices symboliques et de les transmettre aux générations futures. Sont concernées les communes de Bollezeele (59), Montigny-en-Cambresis (59), Niergnies (59), Cantaing-sur-Escaut (59), Heudicourt (80), Crécy-en-Ponthieu (80), Neuilly-le-Dien (80), Huppy (80), et Villers-lès-Guise (02). D’autres communes devraient obtenir une subvention en novembre et décembre prochains.

Devenir la région de référence pour la mémoire de la Première Guerre mondiale en France

Les Hauts-de-France ont joué un rôle majeur durant toute la durée du cycle du centenaire de la Première Guerre mondiale. Les acteurs des Hauts-de-France, dans des domaines aussi variés que la culture, le sport, l’éducation ou les relations internationales, ont prouvé durant cette période leur capacité à mener un travail de mémoire riche et de qualité.

Dans ce contexte, la Région Hauts-de-France souhaite entretenir cette dynamique bien au-delà du centenaire de la Grande Guerre afin de devenir, pour ses habitants et les visiteurs, la région de référence pour la mémoire de la Première Guerre mondiale en France.

Un accord-cadre va donc être signé entre l’Etat et la Région Hauts-de-France afin de, notamment, valoriser les sites témoins des conflits mondiaux dans les Hauts-de-France. Il consistera à mettre en place des "Chemins de mémoire" - des parcours de découverte du patrimoine de mémoire reliant des sites particulièrement remarquables -, à améliorer l’accueil et la visite dans les musées et renforcer les infrastructures d’accueil sur le haut-lieu de la mémoire nationale Notre-Dame-de-Lorette.

 

 

Partager

Send this to a friend