Toutes les actualités
Publié le 20/03/2020

Des entreprises régionales solidaires des services de santé

Production de masques ou de gel hydro-alcoolique, la solidarité économique s'organise en Hauts-de-France.

Face à la pénurie de matériel de protection pour les services médicaux, en plein exercice pour lutter contre la propagation du Covid-19, des entreprises régionales apportent leur contribution.
Les stocks de Macopharma (Tourcoing, 59) en masques ou d'Anios (Sainghin-en-Mélantois, 59) en gel hydro-alcoolique étant réquisitionnés et déjà insuffisants, la solidarité s'organise et d'autres entreprises s'adaptent pour proposer aux services médicaux leur production. Les besoins s'évaluent en effet en millions d'unités !

Mobilisation générale

Face à ces besoins, d’autres industriels se lancent donc dans l’opération. Tereos - géant sucrier, leader européen de production d'alcool à partir de la betterave - a ainsi décidé de mettre à disposition cinq usines dont celle de Lillers, dans le Pas-de-Calais, mais aussi Origny-Sainte-Benoite (Aisne), et Nesle (Somme). L'usine Givenchy à Beauvais (propriété du groupe de luxe LVMH), s'est elle aussi lancée dans la production de gel.

Côté masques, même combat. Un grand nombre d'entreprises (notamment dans le domaine du BTP) reversent ce qu'elles ont, dont les fameux FFP2. L'Agence régionale de santé organisant la collecte afin de les redistribuer ensuite aux hôpitaux et personnels soignants. L'entreprise Dupont Beaudeux, basée à Annœullin (59) et spécialisée dans les vêtements professionnels, s’organise avec d’autres pour en fabriquer à grande échelle. Une vingtaine d’entreprises textiles (ou assimilées), des couturiers indépendants mais aussi amateurs à travers la région ont suivi l'élan.

Masques, gel hydro-alcoolique et panneaux anti-postillons

Dans un autre registre, le groupe Mazal va s'illustrer lui aussi. Spécialisé dans les articles funéraires, le groupe Mazal dispose d'une expertise dans l’utilisation de plexiglas à travers sa société Raddis, à Wormhout (59). Mise à contribution, l’entreprise a lancé la production de panneaux anti-postillons pour protéger les agents des lieux encore ouverts au public durant cette crise sanitaire. Une centaine de panneaux devrait être livrée chaque jour. Cette solution représente une vraie réponse par exemple aux caisses des magasins, où la fréquentation reste importante et donc le risque de transmission du virus potentiellement élevé.

De quoi témoigner de la solidarité des entreprises des Hauts-de-France avec les personnels de santé ainsi que les autres personnes exposées, et donner un peu plus de chances de résorber au mieux cette crise sanitaire !

À lire aussi

Covid-19 : plan de soutien exceptionnel

Chefs d’entreprises, artisans, commerçants, industriels, pour vous ai...


COVID-19 : à St Omer, Sandrine coud et offre des masques

Pour tenter de ralentir l’épidémie, Sandrine Billaud confectionne et...


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

Un commentaire sur “1”

  1. Patrick Deschamps -

    Bonjour,
    Les Haut de France ont un tissus d’entreprises énormes, les mettre en relation aurait été une excellente initiative, nous savons découper et il existe des entreprise de couchage et de fabrication de papier ou tissu pour faire des masques, pourquoi vous n’organisez pas la synergie.

    Il existe aussi des entreprises qui fabrique de la cosmétique et d’autre qui fabrique de la plasturgie, pourquoi ne pas fabriquer du gel???

    Bien triste de ne pas avoir profiter de cette crise pour fédérer

    Bonne soirée
    Patrick

Partager

Send this to a friend