Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 16/02/2021
Mis à jour le 16/02/2021

À lire aussi

Priorité à la sécurité en gares et dans les trains

Ce lundi 15 février, Xavier Bertrand, président de la Région et Jean-Pierre Farandou président du Groupe SNCF s’étaient donnés rendez-vous en gare Lille Flandres. L’occasion de rencontrer des agents de sûreté ferroviaire qui travaillent au quotidien pour assurer la sécurité en gare et dans les trains des Hauts-de-France.

Lundi 15 février, Xavier Bertrand, président de Région et Jean-Pierre Farandou, président du Groupe SNCF se sont rendus en gare Lille Flandres pour rencontrer des agents de la sûreté ferroviaire en mission. "Je voulais me rendre compte des conditions dans lesquelles ils travaillent, a expliqué Xavier Bertrand aux journalistes présents. Les transports, c’est notre compétence. On va continuer d’augmenter les effectifs de la Suge (surveillance générale) et de gendarmerie. Je veux que les usagers du TER se sentent en sécurité dans les gares et les trains des Hauts-de-France."

De la vidéosurveillance et des patrouilles de gendarmes réservistes

En tant qu’autorité de gestion des transports TER, la Région fait de la sécurité dans les trains et les gares l’une de ses priorités. Elle finance l’installation de caméras de vidéoprotection dans et aux abords des gares. Aujourd’hui, 2 416 caméras de vidéoprotection ont été déployées dans 90 gares équipées et en préparation, 14 parkings et pôles d'échanges aux abords des gares et 115 trains.

Depuis 2018, elle est aussi engagée aux côtés de la gendarmerie nationale pour organiser des patrouilles régulières dans les rames et dans les gares. 200 patrouilles de gendarmes réservistes sont ainsi mobilisées pour effectuer des missions de surveillance et de sécurisation de nos trains régionaux. Ceux-ci œuvrent en complément des agents de la sûreté ferroviaire, ces personnels de la SNCF formés spécifiquement pour effectuer ces missions de sécurité.

Des initiatives régionales réussies

Jean-Pierre Farandou a profité de cette rencontre avec Xavier Bertrand pour saluer les initiatives de la Région Hauts-de-France. "Je suis convaincu que le train a de l’avenir, a expliqué le président du Groupe SNCF. C’est une solution centrale de mobilité et le mode de transport le plus écologique. Mais il doit être accessible et populaire. La Région Hauts-de-France a mis en place l’opération éTER qui a très bien marché cet été. C’est aussi le cas du TER Lille et Paris qui transporte près de 300 personnes chaque week-end."