Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 20/05/2022
Mis à jour le 20/05/2022

À lire aussi

Fermer

Préserver la santé de nos jeunes

Pour une région sans nouvelle contamination au VIH et afin de permettre aux jeunes d’adopter des comportements préventifs face aux IST (infestions sexuellement transmissibles), la Région soutient plusieurs actions santé ciblées vers la jeunesse et à également le grand public.

La santé des jeunes est une priorité de la politique régionale des Hauts-de-France. Proche de sa jeunesse, la Région s’engage fortement dans la prévention du Sida et des IST (infections sexuellement transmissibles).

15 Après-midi du Zapping

L’association Solidarité Sida, accompagnée par la Région à hauteur de 60 000 euros, organisera 15 sessions d’Après-midi du Zapping (soit trois par département) durant l’année scolaire 2022-2023. Chaque session rassemblera 200 à 400 jeunes de différents lycées ou centres de formation d’apprentis d’une ville dans un lieu dédié à l’action pour trois heures de débat. Au programme : diffusion d’extraits du Zapping, entrecoupés de spots de prévention, de courts métrages, de jeux débats entre le public et les animateurs de Solidarité sida. Objectif : favoriser chez les jeunes l’adoption de comportements préventifs, respectueux et responsables en matière de sexualité.

Distributeurs de préservatifs, mallettes et autotests

La Région affecte par ailleurs une somme de 181 000 euros pour poursuivre la commande de distributeurs de préservatifs, de mallettes et d’outils d’animation dédiés à la santé sexuelle en faveur des lycéens et des apprentis d’établissements de la région non dotés en 2021, et d’autotests VIH en faveur des étudiants des Hauts-de- France.

Le Moi (s) sans tabou pour les professionnels de santé et le grand public

Lancé en 2021 par le Corevih (Comité de Coordination de la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le virus de l’immunodéficience humaine), le Moi(s) sans tabou a été un succès.

La Région alloue une subvention de 26 900 euros pour cette nouvelle édition qui se déroulera dans toute la région du 15 mai au 15 juin 2022. Objectif : mobiliser et favoriser l’engagement des acteurs et des collectivités, à décliner une campagne régionale de communication, qui sera plus spécifiquement dédiée cette année à la lutte contre les discriminations et la sérophobie. Enfin, des actions coordonnées d’information, de formation, de prévention, de dépistage et de promotion de la santé sexuelle seront organisées partout sur le territoire.

 

 

Crédits et mentions légales