Toutes les actualités
Publié le 31/03/2017

La Région préserve les emplois menacés et accompagne les pépites !

La Région Hauts-de-France agit pour l’emploi et aide des entreprises en difficulté.

Priorité pour la dentelle de Calais

On ne présente plus la dentelle de Calais, fer de lance du savoir-faire artisanal des Hauts-de-France. Si le monde de la haute-couture et les plus prestigieuses maisons du luxe nous l’envient depuis des décennies, la dentelle de Calais a pourtant subi de plein fouet la crise économique de 2008. Près de 10 ans plus tard, les entreprises dentelières souffrent toujours de la concurrence mais cherchent à continuer de produire l’excellence made in Hauts-de-France.

Voilà pourquoi la Région agit de façon concrète et rapide aux difficultés économiques rencontrées par toute une filière. Afin de préserver les savoir-faire et les emplois sur ce secteur, la Région accompagne le projet de reprise des établissements Lucien Noyon à Calais (62). Une avance remboursable d’un million d’euros sur une durée de 7 ans a été accordée au collectif de repreneurs de Noyon. A la clé : la sauvegarde de 170 salariés.

Sauvegarde des emplois Sainthimat

La société Sainthimat, dont le siège social est situé à Caudry (59), a été créée en 1977. Cette entreprise s’est spécialisée dans la vente aux particuliers et aux professionnels de matériaux de construction et d’outils de bricolage pour la rénovation, l’aménagement de la maison et la décoration intérieure. En 2016, Sainthimat a été frappée de plein fouet par la mutation du secteur et a vu son chiffre d’affaires baisser de 30% en un an. Après une liquidation judiciaire, un accord a été trouvé avec un repreneur, validé par le tribunal de commerce de Douai. En jeu : le maintien de l’activité dans les Hauts-de-France et la sauvegarde de 64 emplois.

C’est là que la Région intervient. Pour accompagner le projet reprise de l’entreprise, le 29 mars 2017, les élus régionaux réunis en commission permanente ont accordé une avance remboursable de 400 000 € sur une durée de 7 ans.

La conserverie, savoir-faire préservé

Qu’allait devenir la conserverie Delpierre Mer et Tradition, située à Hesdin-l’Abbé (62) ? L’entreprise, qui perpétuait un savoir-faire ancestral dans la conserverie de produits de la mer à destination de la grande distribution, transmis de génération en génération depuis 1933, était menacée de disparition après plusieurs années de baisse de ses ventes. Après une liquidation judiciaire, c’est le groupe valenciennois Cochez qui a fait part de son intention de reprendre l’activité et de préserver 80 emplois.

Dans le cadre de ce projet de reprise, la Région a accordé une avance remboursable de 400 000 € sur une durée de 5 ans.

Accompagnement de l’essor d’InnovaFeed

La success story d’InnovaFeed continue. La start up créée en avril 2016 n’en finit plus de se développer. Son domaine d’activité, la production de protéine d’insecte à destination de l’aquaculture, séduit de nombreux clients. Preuve de la croissance de l’entreprise, gérée par de jeunes trentenaires : sa future implantation à Gouzeaucourt (59) avec, à la clé, la création de 40 CDI d’ici 3 ans.

La Région, soucieuse d’optimiser l’implantation de nouvelles entreprises et donc la création d’emplois dans les Hauts-de-France, a accordé à InnovaFeed une avance remboursable à hauteur de 400 000 € sur une durée de 5 ans.

 

 

 

Partager

Send this to a friend