Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 17/11/2021
Mis à jour le 17/11/2021

Les Hauts-de-France, champions de la logistique

Située à un carrefour stratégique, au cœur des grandes métropoles européennes, les Hauts-de-France sont la région leader dans le secteur de la logistique. Ses réseaux de transport ferroviaire, fluvial, autoroutier, ses ports et le lancement du chantier du Canal Seine-Nord Europe sont autant d’atouts qui la classent au 1er rang des régions françaises dans ce domaine.

Véritable hub logistique, les Hauts-de-France bénéficient d’une situation géographique exceptionnelle, avec la ville de Lille notamment qui se trouve dans un rayon de 300 km de 5 capitales européennes, au centre d’une zone de 78 millions de consommateurs. Ce qui attire particulièrement les acteurs de la logistique qui doivent répondre aux nouveaux défis de la consommation d’aujourd’hui, notamment le e-commerce. Ils peuvent exploiter en région différents modes de transport qui facilitent les flux de marchandises et bénéficier de 13 millions de m² d’entrepôts avec 600 000 m2 de surface d’entrepôts de dernière génération disponibles à ce jour. Oui, le secteur de la logistique est particulièrement dynamique en Hauts-de-France !

Quelques chiffres-clé

  • La région Hauts-de-France dispose de 10% du réseau autoroutier français. 12 autoroutes traversent la région au cœur d’une zone de très fort transit entre Paris, Londres, et Bruxelles.
  • Elle comporte 2 755 km de voies ferrées et bénéficie d’une excellente connexion avec le réseau ferroviaire européen.
  • Elle dispose de trois ports : Dunkerque, Calais et Boulogne-sur-Mer et est la seule région à proximité immédiate des principaux ports maritimes européens : Le Havre, Anvers et Rotterdam.
  • Avec 1 035 km de voies navigables, les Hauts-de-France représentent 10 % du réseau navigable français. Le développement du canal Seine-Nord permettra de relier le Havre à Dunkerque et ainsi d’optimiser les échanges commerciaux.

Le grand chantier du Canal Seine-Nord Europe

C’est un chantier d’envergure qui s’achèvera en 2028 et dont les premiers coups de pelle auront lieu l’année prochaine. Les travaux, avec 6 000 embauches à la clé, permettront la réalisation d’un canal à grand gabarit européen qui permettra d'accueillir des bateaux d’une longueur allant jusqu’à 185 mètres de long et 11,40 mètres de large, pouvant contenir 4 400 tonnes de marchandises, soit l'équivalent de 220 camions. Il reliera le réseau fluvial Seine-Escaut à l’Europe du Nord et permettra le transport de marchandises telles que les céréales, les matériaux de construction, les conteneurs ou les déchets… Un projet qui s’inscrit dans une démarche de haute qualité environnementale.

Euralogistic, le pôle d’excellence logistique des Hauts-de-France

Le pôle d’excellence Euralogistic, implanté à Hénin-Beaumont (62), insuffle une véritable dynamique au secteur. Il possède plusieurs missions : faire la promotion de la filière notamment en accompagnant les entreprises à l’international et les projets logistiques des territoires, impulser des actions collectives en mettant en réseau les professionnels, faciliter l’innovation de projets logistiques, apporter son expertise pour les territoires et, avec son  complexe de formation, le Campus régional Euralogistic, créé en 2012, équipement unique en France, il pourvoit les besoins en main d’œuvre qualifiée de la filière logistique régionale. Il forme au total près de 2 500 personnes par an, tous profils confondus, du niveau CAP au master.

Un vivier d’emplois

Le secteur logistique-transport a représenté en 2019 environ 144 000 emplois salariés privés, soit 11% de l’emploi salarié privé régional. Les Hauts-de-France sont la 2e région en termes d’effectifs dans les secteurs de l’entreposage et du stockage. Un large panel de formations est proposé par des établissements d’enseignement supérieur qui ont été créés pour répondre aux besoins de près de 70 000 personnes en recherche d’un emploi dans le secteur de la logistique. Ces établissements, à partir du niveau V (CAP/BEP), forment des techniciens qualifiés, des ingénieurs et des managers, à l’instar de l’UTC de Compiègne (60), des CFA ou encore de l’IMT Lille Douai (59).

Crédits et mentions légales