Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 22/10/2021
Mis à jour le 22/10/2021

Les Hauts-de-France fêtent le champagne !

Une boisson de la couleur de l’or, de fines bulles qui remontent à la surface… C’est la boisson des célébrations. Saviez-vous que les Hauts-de-France étaient la 2e région productrice de champagne en France après le Grand Est ? Ce vendredi 22 octobre, c’est la Journée mondiale du Champagne, l’occasion de faire un focus sur notre région, productrice d’une bouteille de Champagne sur 10 en France.

On le sait peu, pourtant les Hauts-de-France peuvent se targuer d’être en bonne position par rapport aux autres régions en termes de production de Champagne. Une réelle surprise pour certains. La vallée de la Marne Ouest, autour de Château-Thierry, dans le sud de l’Aisne, est un terroir au sol argilo-calcaire particulièrement favorable à la production de champagnes hauts de gamme, d’une grande variété et au savoureux bouquet. Le cépage dominant est le Pinot Meunier.

Quelques chiffres clés

  • La Vallée de la Marne, dans le sud de l’Aisne, représente 10 % du Champagne AOC ;
  • 3 200 hectares de vignes sont réparties sur 39 communes de l’Aisne classées dans l’aire de production de raisins ;
  • En 2020, 8 Champagnes de l’Aisne ont été médaillés au Concours général ;
  • Plus de 800 vignerons exploitent les coteaux viticoles des bords de la Marne ;
  • Au mois de septembre, période des vendanges, environ 6 000 cueilleurs récoltent le raisin.

Partez en périple sur la route touristique du Champagne

Sur près de 50 km, entre Trélou-sur-Marne et Crouttes-sur-Marne, partez à la découverte du vignoble du sud de l’Aisne en faisant une halte chez les vignerons qui se feront une joie de vous accueillir pour des moments de dégustation, une balade au cœur de leurs vignes et une visite guidée de leurs caves pour tout savoir sur la fabrication de A à Z du roi des breuvages.

Quelques exemples de champagnes à découvrir dans l’Aisne :

  • Champagne Leclère-Torrens à Crouttes-sur-Marne : 4 hectares de vignes d’où provient un champagne aux assemblages subtils, que vous pourrez déguster au cœur du vignoble, avec démonstration de la fabrication à la clé.
  • Champagne Sourdet-Diot à Vallées-en-Champagne : le Champagne Sourdet-Diot exploite 11 hectares de vigne, avec la certification "Haute Valeur Environnementale". Visite guidée du pressoir et de la cave, dégustation de trois champagnes différents dans lesquels le cépage Meunier domine les assemblages sont au programme.
  • Champagne Météyer à Trélou-sur-Marne : les caves voûtées datant du XVIIIe siècle vous plongeront au cœur de l’histoire de la maison Météyer et vous découvrirez la richesse du métier de vigneron. Vous pourrez même parcourir le vignoble à bord d’une Citroën familiale Dyane 6 de 1972 !
  • Champagne Pannier à Château-Thierry : c’est une maison renommée fondée en 1899 aux exceptionnelles caves médiévales creusées dès le XIIe siècle. Vous saurez tout sur les secrets de l’élaboration des meilleures cuvées signées Pannier et pourrez les déguster bien sûr !

Une filière qui s’inscrit de plus en plus dans le développement durable

Protéger le terroir tout en produisant des champagnes de qualité… Les viticulteurs se tournent de plus en plus vers la certification pour valoriser leurs productions et répondre à une demande accrue des consommateurs. Ils sont aujourd’hui nombreux dans le sud de l’Aisne à répondre aux exigences des certifications environnementales : préservation des terroirs, mise en valeur des paysages, gestion responsable des déchets et réduction de l’empreinte carbone. À l’image du Champagne Bernard Naudé, à Charly-sur-Marne, qui a obtenu, en octobre 2018, 2 certifications environnementales : Haute Valeur Environnementale (HVE), et Viticulture Durable en Champagne (VDC).

À Bonneil, le domaine Guillaume Marteaux qui produit un champagne d’exception a entamé une conversion en bio, respectueuse de l’environnement : "Nous avons décidé de nous convertir en bio parce que, pour nous, il est important de sauvegarder le terroir, de transmettre la terre à nos enfants dans un bon état, c’est un véritable défi humain," explique le vigneron.

En vidéo

Crédits et mentions légales