Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 27/01/2020
Mis à jour le 28/01/2020

À lire aussi

Quand Laon était la capitale de la France

En Hauts-de-France, l'Histoire se confond souvent avec celle de notre pays. Laon, actuelle préfecture de l'Aisne, a ainsi été pendant près d'un siècle la capitale officielle de la France...

Clovis y résidait, Pépin le Bref y épousa Berthe au Grand Pied pour y donner naissance à Charlemagne, Roland, neveu de ce dernier et héros de la célèbre chanson de geste y a séjourné, Louis XIV y aurait été conçu dans une auberge sur les remparts…

Depuis plus de 1000 ans, l’histoire de Laon, en Hauts-de-France, épouse l’histoire de notre pays, en particulier pendant toute l’époque carolingienne à laquelle elle est intimement liée. Ce n’est donc pas un hasard si cette ville fortifiée de 25 000 habitants du département de l’Aisne a été capitale du Royaume de France pendant près d’un siècle.

De Charles Martel à Charlemagne

A l’origine, le destin politique de Laon comme future capitale de France se joue avec la mort en 741 de Charles-Martel.  Le célèbre chef militaire vainqueur des Sarrasins à Poitiers laisse en effet trois fils, dont un particulièrement ambitieux, dénommé Pépin. C’est lui qui, appuyé par le comte de Laon, père de son épouse Berthe au Grand Pied s’emparera de la ville et y installera sa résidence.

Peu de temps après, en 768, d’où son surnom " Le Bref ",  Pépin décède, non sans avoir assuré sa descendance avec sept enfants dont le futur empereur Charlemagne. Âgé d’une vingtaine d’années, c'est lui qui prend la succession de son père, avec le destin qu'on lui connaîtra.

Le centre culturel et politique de la France

A la mort de l’empereur Charlemagne, c’est son fils Louis, particulièrement dévot, d’où son surnom Louis " le Pieux " qui devient souverain. Très attaché à Laon, berceau de sa famille, son fils Charles, dit "Le Chauve" en raison de sa tonsure monacale deviendra roi à sa suite. Particulièrement cultivé et érudit, il fera de Laon un grand centre culturel et politique.

Mais c’est son petit-fils, Charles "Le Simple", qui fait officiellement de Laon la capitale du Royaume de France, en 895. Elle le restera presque un siècle, jusqu’en 988.

Pendant toute la période carolingienne, une des plus marquantes dans la construction de l’Histoire de France, Laon s’est ainsi trouvée au cœur de la vie culturelle et politique de notre pays.

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

2 commentaires sur “Quand Laon était la capitale de la France”

  1. Waymel veronique -

    Très intéressant ce retour en histoire sur les carolingiens, merci

  2. SOYEUX -

    Belle histoire….souvent inconnue des axonais. Je ne savais pas que Louis XIV (1638/1715) , le Grand Roi qui a tant fait pour un royaume plus grand, un Etat plus fort rayonnant sur l’Europe, avait été conçu dans une auberge située sur les remparts de la ville de Laon probablement en Décembre 1637 (Louis XIV est né le 5 septembre 1638).