Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 07/04/2021
Mis à jour le 07/04/2021

À lire aussi

Fermer

Journée mondiale de la santé : les Hauts-de-France en première ligne

Aujourd'hui, mercredi 7 avril 2021, c'est la Journée mondiale de la santé, l'occasion pour la Région de mettre en lumière les actions régionales et les avancées scientifiques pour préserver la santé de tous.

Covid-19 : un essai clinique pour trouver le bon médicament

Lorsqu’un patient présente une infection respiratoire d’origine virale, pour lutter contre cette infection, les cellules produisent des protéines de défense, notamment des interférons. Dans le cas de la Covid-19, le virus (SARS-CoV-2) perturbe les moyens de défense de l’organisme, notamment en réprimant la synthèse et la réponse aux interférons. Il semble donc utile d’apporter l’interféron là où il fait défaut.

C’est tout l’objet de l’essai clinique mené sur 146 patients par le CHU Amiens-Picardie en coopération avec les hôpitaux de Tourcoing, de Valenciennes, d'Abbeville, de Compiègne, de Saint-Quentin et de l’arrondissement de Montreuil-sur-Mer. Soutenu financièrement par la Région, cet essai, labellisé "priorité nationale de recherche" par le gouvernement, a obtenu l’autorisation des autorités sanitaires du pays et devrait pouvoir livrer ses premiers résultats au début de l’été 2021.

Pour en savoir plus

Un nouveau masque virucide

Tous les moyens sont bons pour lutter contre la crise sanitaire de la Covid-19. Après sept mois de recherche, un nouveau masque vient de voir le jour. Mis au point par BioSerenity avec l’université de Lille, ce masque médical à usage unique dispose d’une double action - filtrante et décontaminante -, dans les deux sens de respiration.

Les premières études évaluent à plus de 99,96 % les taux de désactivation bactérienne et virale, y compris face au coronavirus humain et ses variants. Il est distribué prioritairement en milieu médical, pour les personnels et les patients.

Une association aux côtés de tous les étudiants

Dépression, idées noires, pensées suicidaires, isolement… La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid met particulièrement à mal les étudiants. Près de 43 % d’entre eux sont en situation de détresse psychologique. Près de 23 % ont un niveau d’anxiété sévère et 50 % d’entre eux souffrent d’isolement. L’Association SPS, qui accompagne les professionnels de santé en souffrance depuis de nombreuses années, étend aujourd’hui ses dispositifs de soutien à l’ensemble des étudiants.

Une plateforme d’écoute et un numéro vert gratuit, le 0 805 23 23 36, anonyme et confidentiel, accessible 24h/24 et 7j/7.

Professeure Claire Mounier-Véhier : son combat pour le cœur des femmes

Elle se définit comme "un pitbull de la prévention". Pleinement engagée pour la prévention des maladies cardio-vasculaires, la professeure Claire Mounier-Véhier mène son combat avec détermination depuis de nombreuses années. Objectif : préserver la santé des femmes.

Découvrez son portrait

Cancer du cerveau : nouvelle avancée au CHU Lille

L’horizon s’éclaircit un peu dans la lutte face au cancer du cerveau ! En pointe en la matière grâce au laboratoire Inserm OncoThAI, le CHU Lille entrevoit de belles avancées avec la signature, le 1er février dernier, d’une licence exclusive pour l’exploitation d’une nouvelle technologie anti-cancéreuse.

Retrouvez ici les avantages de cette nouvelle technique pour combattre le cancer du cerveau

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Crédits et mentions légales