Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 14/09/2021
Mis à jour le 14/09/2021

À lire aussi

Fermer

Investor Day : les Hauts-de-France toujours attractifs

Malgré la crise sanitaire, la région Hauts-de-France reste attractive pour les investisseurs étrangers. À condition de soutenir l’effort d’innovation.

Les Hauts-de-France ont la côte hors de nos frontières ! C’est ce qui ressort de l’Investor Day, la première rencontre du genre menée au siège de Région, à Lille ce 14 septembre.

Une région reconnue pour ses atouts

Organisé en partenariat avec Nord France Invest et Entreprises et Cités, cet événement vise à consolider les liens avec les dirigeants France et Europe de grands groupes internationaux implantés dans les Hauts-de-France.
Positionnement géographique, accessibilité des transports et grandes infrastructures, proximité des marchés, qualité de la main d’œuvre ou encore cadre de vie sont autant de forces qui permettent aux Hauts-de-France (1ère région européenne sur les investissements industriels, 3e de France tous secteurs confondus) d’attirer les investissements directs étrangers, comme en témoignent les hauts dirigeants de ces grands groupes.

Un vrai attachement à l’éco-système local

C’est ce qui a convaincu Brandquad, PME d’origine russe installée à Euratechnologies en 2015, de privilégier Lille à Dublin ou Amsterdam ; le groupe Procter & Gamble d’investir encore 300 millions d’euros dans l’Amiénois ces toutes dernières années ; l’entreprise japonaise Kubota d’implanter en Hauts-de-France deux sites stratégiques dans le machinisme agricole ; l’américain Ecolab d’avoir acheté les laboratoires Anios pour poursuivre ses travaux d’innovation et son implantation dans la métropole lilloise ; ou encore le groupe Dickson Constant d’abandonner, courant 2020, un projet d’investissement au Portugal pour conforter son implantation régionale.  En effet, le nouveau site d’Hordain, dans le Valenciennois, représente 70 millions d’euros d’investissement pour 100 créations d’emplois dès cette année.

Des efforts demeurent

Au total, les Hauts-de-France comptent autour de 2 000 implantations de sociétés étrangères. Mais, si les investissements se poursuivent y compris malgré l’impact de la crise sanitaire, des enjeux demeurent pour ne pas céder de terrain. "On veut rester vigilants et morts de faim pour l’emploi, dans un esprit pragmatique pour créer les conditions dans lesquelles les entreprises pourront se développer", martèle Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France.

Sensibilisation accrue à la pratique des langues étrangères, nouvel effort de formation dans certaines filières et pour certaines catégories d’emplois, soutien au développement des écosystèmes autour des entreprises, accent fort sur l’innovation et les nouvelles technologies pour accompagner la transformation de l’économie, sont autant de défis nécessaires soulevés par les leaders économiques.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Crédits et mentions légales