Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 06/02/2020
Mis à jour le 06/02/2020

À lire aussi

Hauts-de-France propres 2020 : vous avez le pouvoir !

Les 6, 7 et 8 mars 2020, rendez-vous près de chez vous pour participer au ramassage de déchets au bord des cours d'eau, en forêt, en ville ou à la campagne.

En 2019, l'opération Hauts-de-France propres a réuni 55 000 participants dans près de 1 300 points de ramassage. Au total, ce sont plus de 1 400 tonnes de déchets qui ont été ramassés. Cette année, la Région et les fédérations de chasse et de pêche organisent la quatrième édition de la mobilisation. Entreprises, écoles, associations, collectivités, citoyens… chacun peut agir !

Deux solutions s'offrent à vous : organiser un ramassage ou prendre part à l'un d'entre eux. Dans les deux cas, rendez-vous sur hautsdefrance-propres.fr.

Organisez un ramassage

Jusqu'au 21 février, vous pouvez organiser un ramassage. Pour cela, prenez contact avec l'un des référents de votre département ou participez à l'une des réunions de secteur. Vous serez ainsi accompagné pour les modalités pratiques : matériel de ramassage, outils de communication ou encore prise en charge de la collecte et du traitement des déchets ramassés.

Participez à un ramassage

Les ramassages organisés sont signalés sur une carte mise à jour au fur et à mesure des inscriptions. Il vous suffit de la consulter et de choisir le lieu qui vous convient le mieux. Du matériel de ramassage sera mis à votre disposition, dans la limite des stocks disponibles, mais n'hésitez pas à apporter vos propres gants, sacs, etc.

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

Un commentaire sur “1”

  1. brion myriam -

    bonsoir, après avoir vu un reportage télévisé sur les incivilités de certaines PME ou autres , des camionettes qui déversent des gravas dans les chemins, dans les champs, on voit bien que certaines activités de second oeuvre notamment dans le batiment deversent sans vergogne un tas de choses qui polluent. Ceci pour ne pas aller en décharge et payer au m3 ramenés. Ne pourrait on pas procéder autrement et faire l’inverse, on sait que certaines activités de second oeuvre génèrent systématiquement des gravats, des debris, fenetres, platres, ciment etc….. Alors inversons, faisons payer à ces entreprises qui obligatoirement générent des dechets une taxe annuelle systématique (en meme temps que les impots par exemple) en proportion avec leur activité ou chiffre d’affaire . Somme qui leur serait rendue au fur et à mesure qu’elles ramènent en décharge leur dechets. Ainsi elles auraient tout intérêt à venir redeposer les dechets. Aménageons aussi les decharges pour que ces entreprises ne perdent pas trop de temps lorsqu’elles viennent.