Toutes les actualités
Publié le 18/03/2020

Gaëlle Rohr, mère de famille de 39 ans : « J’aiderai ceux qui en ont besoin le temps qu’il faudra ! »

Dans ce contexte d’épidémie de Coronavirus, où chacun est confiné chez soi, des habitants de la région s’organisent pour aider ceux qui ne peuvent effectuer les démarches de première nécessité : aller faire ses courses, aller chercher ses médicaments à la pharmacie, garder les enfants… Exemple avec Gaëlle Rohr, une mère de famille solidaire.

"A défaut de vous serrer les mains, serrez-vous les coudes !" Telle est la devise de Gaëlle Rohr, 39 ans, mère au foyer, qui habite dans le tout petit village du Thuel, qui compte moins de 200 habitants, aux portes de la bocagère Thiérache, dans l’Aisne.

Savoir s’organiser durant ces circonstances exceptionnelles

Gaëlle Rohr est mère de 7 enfants. Avec la fermeture des écoles, il a fallu qu’elle s’organise : "Mes enfants sont âgés de 3 à 21 ans. C’est le plus grand qui leur fait la classe. Je suis très occupée mais j’ai décidé de proposer mes services sur le groupe d’entraide du Courrier Picard car par le passé j’ai eu besoin d’aide et tout un village m’a soutenue. Venir en aide aux personnes à la santé fragile, mais pas uniquement, me semblait aller de soi, c’est un juste retour des choses, dans ce canton où les habitants sont relativement démunis." Gaëlle possède un véhicule, ce qui facilite ses déplacements. Elle gère le nombre de ses sorties : "Je veille à ne pas sortir 10 fois dans la même journée, je limite mes déplacements : ne pas sortir, c’est la première barrière contre le virus."

Venir en aide à tous ceux qui ont en ont besoin

Gaëlle aide les personnes vulnérables - sans contrepartie financière -, mais pas uniquement : "J’ai été amenée à aider des personnes de mon entourage, mon beau-père notamment qui a une santé défaillante, ainsi que ma mère qui est fragile, elle est diabétique. Je suis allée faire leurs courses. Malgré les scènes de panique auxquelles on a pu assister, je me suis aperçue que les gens restaient raisonnables, qu’ils demandaient à ce qu’on leur fournisse uniquement les denrées de première nécessité."

Et il n’y a pas que les personnes à la santé fragile qui ont besoin d’aide : certaines personnes, tétanisées par la peur du Coronavirus, sont incapables d’effectuer les démarches du quotidien : "Je suis allée à la pharmacie pour une amie, qui était incapable d’y pénétrer par peur d’être au contact avec les gens, de contracter le virus. J’ai également fait ses courses mais je reste vigilante, je respecte les gestes barrières, je me lave les mains dès que je rentre chez moi." Etre solidaire : tel est le maître-mot de Gaëlle qui compte bien proposer son aide à toute personne qui en aura besoin, "le temps qu'il faudra".

Des groupes d’entraide en région

Garde d’enfants, courses alimentaires, déplacements à la pharmacie… les actions solidaires s’organisent en région en cette période difficile. Vous pouvez retrouver une liste de personnes qui proposent leurs services sur les pages suivantes, entre autres :
Groupe d'entraide pour la garde des enfants et les courses en Picardie

Nord Litt'entraide

À lire aussi

Covid-19 : Message du Président et du Directeur général aux agents de la Région

Madame, Monsieur, Chers agents, La France est désormais passée au st...


Covid-19 : plan de soutien exceptionnel

Chefs d’entreprises, artisans, commerçants, industriels, pour vous ai...


Partager

Send this to a friend