Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 05/11/2021
Mis à jour le 08/11/2021

À lire aussi

Fermer

Ferroviaire : les Hauts-de-France à pleine vitesse

L’année 2021 conforte la volonté de la Région Hauts-de-France de rester une région leader avec un réseau ferroviaire moderne.

Qu’il s’agisse du remplacement des rails, du ballast ou d’ouvrages d’art, de la modernisation des systèmes d’information et de signalisation, de la mise en sécurité des trains, gares et abords de pôles d’échanges : la Région s’engage chaque année significativement pour assurer un transport ferroviaire de qualité.

Déjà 275 millions d’euros en 2021

La stratégie régionale en la matière se concrétise dans de nombreux chantiers sur un réseau qui totalise pas moins de 2 770 km de voies, 142 gares, 221 arrêts, 25 pôles d’échanges multimodaux et sur lequel se déplacent pas moins de 200 000 voyageurs par jour !
En 2021, l’ensemble du territoire est d’ailleurs concerné par des travaux : de la ligne entre La Ferté-Milon et Fismes dans le sud de l’Aisne (02), à la ligne Hazebrouck - Lille (59), en passant par la ligne Amiens - Abbeville (80), plusieurs lignes autour de Saint-Pol (62), le renouvellement de matériel (aiguillages, rails, voie et ballast) en gare d’Abancourt (60) ou encore le Pont ferroviaire de la Fère (02). C’est, au total, pas moins de 275 millions d’euros d’opérations qui sont comptabilisés sur le réseau.

Des trains dernière génération

La Région a, par ailleurs, engagé plusieurs commandes pour moderniser le matériel roulant : 80 rames AGC, 70 rames TER2N pour un total de 590 millions d’euros, mais aussi 33 Région2N XL (pour une commande de 565 millions d’euros) destinés à améliorer la capacité d’emport et le confort des usagers.
Avec ces investissements, les Hauts-de-France restent une région leader en matière de transport ferroviaire, sur les grandes lignes structurantes comme dans la desserte dite fine des territoires. C’est sans compter, aussi, sur le projet de barreau TGV Roissy-Picardie qui permettra d’irriguer mieux encore le territoire.

1ère industrie de France

L'industrie du train en Hauts-de-France y est d’ailleurs en plein développement : c’est la première de France avec 14 000 emplois, 200 entreprises, pour un chiffre d’affaires annuel d’un milliard d’euros. Elle abrite des fleurons comme Alstom ou Bombardier mais aussi de nombreux organismes de formation dédiés aux métiers de cette filière.

Crédits et mentions légales