Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 28/01/2022
Mis à jour le 28/01/2022

À lire aussi

Fermer

Exotec : le robot qui valait deux milliards

La startup, basée dans la métropole lilloise, propose des solutions innovantes pour le e-commerce à travers le monde. Elle est aujourd’hui valorisée à hauteur de deux milliards d’euros !

Le e-commerce a plus que jamais le vent en poupe. La montée en puissance d’Exotec l’atteste et la tendance devrait encore s’accentuer.

Un marché en pleine expansion

Créée fin 2015, la société est spécialisée dans la conception de robots d’entrepôts destinés à servir les acteurs du e-commerce. Ses clients ? Cdiscount, Carrefour, Decathlon, Leclerc, Uniqlo, Gap ou encore Sider. Depuis sa création, elle en a déjà produit près de 2 700, intégrés dans une cinquantaine de systèmes à travers le monde.
"Nous savions, au moment de nous lancer, que l’investissement serait conséquent et qu’il nous fallait donc partir sur quelque chose de grand. Nous avons fait le choix de cette implantation à Croix, à proximité de Lille, dans un territoire carrefour européen de la logistique. C’est une véritable fierté aujourd’hui pour toute l’équipe d’en être là, à proposer des produits de haute technologie, performants et qui facilitent concrètement le travail de nos clients", se réjouit Renaud Heitz, l’un des deux cofondateurs.

Une technologie adaptative

La technologie unique proposée par Exotec fait valoir un matériel ultra-moderne, robuste, performant, rapide, automatisé et adaptable aux besoins (dans la mesure d’un stockage au détail). Le millier de pièces qui compose chaque robot - baptisé Skypod - est assemblé sur place. Chaque matériel est testé afin d’être "parfaitement opérationnel dès la livraison au client", garantit Renaud Heitz. Son "plus" : fournir une solution complète, qui implique une structure modulable dans lesquelles les marchandises sont stockées, qui peut faire jusqu’à 12 m de haut et - c’est l’une des singularités de ces machines - le long desquelles les robots peuvent grimper.

Au-delà de la vente de robots, Exotec assure aussi la gestion du projet d’installation (avec la structure de stockage elle-même) ainsi que la maintenance. Depuis sa "salle de contrôle" installée à Croix, elle suit également à distance, 24h sur 24 et en temps réel, l’évolution des robots chez les clients pour assurer leur bon fonctionnement.

Recrutements en vue

Grâce à sa dernière levée de fonds (335 millions de dollars), l’entreprise s’est illustrée en devenant la 1ère Licorne (appellation de toute startup valorisée au-delà du milliard d’euros) de la French Tech. Cette manne financière devrait lui servir à la fois à se développer davantage sur certains marchés internationaux majeurs - États-Unis, Allemagne et Japon -, mais aussi poursuivre sa stratégie de recrutement. L’entreprise compte à ce jour près de 400 salariés. Elle ambitionne, dans les Hauts-de-France, un objectif de 500 emplois en R&D dans les trois prochaines années.

Crédits et mentions légales