Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 17/03/2017
Mis à jour le 17/03/2017

Communiqué : signature des contrats de développement de l’amiénois, du protocole de financement du barreau Roissy-Picardie et du contrat Train équilibre du territoire


Taille du fichier220.90 KB
Date de création17/03/2017
télécharger
Un commentaire sur “1”

  1. LAMOTTE Antoine -

    Roissy – Picardie : A Noyon, Chauny, Tergnier et Saint-Quentin, les oubliés du Rail doivent se faire entendre !

    Et pour l’Aisne ?

    La réponse est simple : ce barreau ne sera d’aucun bénéfice pour l’Aisne. Pire, il renforcera encore davantage l’enclavement du Nord de l’Aisne et du Noyonnais !
    n renforçant la desserte des villes de l’Oise et de la Somme, et en laissant complètement de côté le Nord de l’Aisne et le Noyonnais, ce barreau, dans son projet actuel, contribue à isoler encore davantage :
    – le Noyonnais
    – le Chaunois
    – le Ternois
    – le Saint-Quentinois.
    Aucune de ces villes n’aura un accès sans correspondance à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, « important pôle économique et d’emplois » selon la région elle-même.

    Que souhaite l’Autan ?

    Nous souhaitons que, parmi les 17 allers retours Compiègne – Roissy, des TER soient mis en place en heures de pointe au départ et à l’arrivée de Saint-Quentin, en desservant les trois villes moyennes du parcours (Tergnier, Chauny, Noyon).

    A défaut, les entreprises préfèreront s’installer dans les territoires mieux desservis (Oise, Somme) ; le prix des maisons baissera car le territoire ne sera pas attractif ; et le tourisme ne pourra pas se développer correctement

    Relier Roissy à Noyon et au Nord de l’Aisne, en prolongeant simplement jusque Saint-Quentin les TER envisagés au lieu de fixer leur terminus à Compiègne, permettrait aux usagers du Nord de l’Aisne et du Noyonnais qui travaillent sur site ou prennent l’avion de bénéficier également d’un accès direct à Roissy. Et cela favoriserait bien sûr le développement de ces territoires.

    Les auxonais doivent bénéficier également de ce projet et ne pas être mis à nouveau de côté
    Nous demandons à la Région des Hauts de France de revoir son offre pour inclure les usagers des l’Aisne qui vont régulièrement travailler ou prendre l’avion sur la zone de Roissy

    Cordialement

    Antoine LAMOTTE
    Président de l’AUTAN
    06 73 50 58 86
    antoine.lamotte20@orange.fr

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Crédits et mentions légales