Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 10/05/2022
Mis à jour le 10/05/2022

À lire aussi

Fermer

Des burgers 100% locaux au lycée d’Anzin

Le jeudi 28 avril, les élèves du lycée professionnel d’Anzin ont dégusté deux burgers 100% locaux, pensés par Pascal Boulay, le chef de la cantine, et les élèves de seconde. Pour l’occasion, ils ont reçu les conseils avisés du champion de France du burger, Benoît Sanchez.

Depuis 26 ans, Pascal Boulay ravit les papilles des lycéens, du corps enseignant et du personnel du lycée professionnel d’Anzin, près de Valenciennes dans le Nord. Après un apprentissage dans le domaine de la cuisine, un passage dans la restauration gastronomique en Suisse, Pascal a fait le choix de la restauration collective en 1994. Et depuis 1996, il officie en tant que chef de cantine au lycée professionnel d’Anzin. "Il y a un grand écart entre les restaurants gastronomiques et les cantines scolaires, mais j’ai à cœur de proposer une cuisine de qualité et de proximité, explique le chef. C’est un défi quotidien pour lequel il faut à la fois respecter un budget et proposer des menus qui plairont aux jeunes".

Consommer local, c’est l'idéal

Depuis 2015, le proviseur de l’établissement a permis à Pascal de travailler avec des produits de qualité, et ce, grâce à des contacts directs avec une poignée de producteurs d’hyper-proximité et aux marchés régionaux de producteurs locaux. De plus, l’établissement s’investit dans la démarche "Je mange local au lycée", et possède depuis trois ans deux étoiles pour son engagement. Cela signifie que 40 % des denrées du lycée sont locales, et proviennent d’au moins trois filières agricoles différentes. C’est en ce sens, qu’à la rentrée, Pascal a initié ce défi Locavore avec les élèves de seconde, et qu’il espère bien voir perdurer au fil des années.

Un moment d’échange et de partage

Le défi Locavore, a réuni tout le corps enseignant et les lycéens le 28 avril, sur le temps du midi. "Avec ce défi, l’objectif était de sensibiliser les jeunes et certains adultes à comprendre l’intérêt de bien se nourrir, explique Pascal. Toute la journée des animations ont été organisées pour comprendre les enjeux économiques et environnementaux, et surtout l’impact sur la santé", précise-t-il.

Les élèves ont dû tout réaliser en perspective de ce repas :

  • La composition du menu,
  • Trouver les producteurs et chercher les ingrédients de saison en visitant des fermes,
  • Etablir le prix de revient du repas,
  • Et communiquer sur le projet.

Et quoi de mieux que des burgers pour faire découvrir des nouveaux goûts et ingrédients à des jeunes ? En collaboration avec le chef et l’équipe de cuisine, ainsi que le champion de France du burger, Benoît Sanchez, les élèves ont proposé deux assiettes avec des ingrédients locaux et de saison.

"Garder l’esprit du Nord"

Le premier baptisé "Le Ch’ti Burger" rappelle les racines de la région avec du pain de charbon végétal, de la betterave, salade, oignons, de la dinde avec des épices ch’ti curry, du ketchup à la carotte et de la tomme d’Orchies. Quant au deuxième, à base de poisson provenant de Boulogne-sur-Mer, il était composé de pain blanc aux céréales, de salade et d’oignons, de pickles de carottes, de spiruline et également de tomme d’Orchies. "Le challenge était de garder l’esprit du Nord dans nos burgers et de faire aimer ça à nos lycéens. Et c’est un pari gagné, le Ch’ti Burger l’a emporté unanimement", s’enthousiasme Pascal.

Le chef de la cantine profitera de ce succès pour présenter Le Ch’ti Burger au Concours Gargantua.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Crédits et mentions légales