Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 28/04/2022
Mis à jour le 28/04/2022

Communiqué de presse : Engagée pour le développement de la pratique du vélo, la Région Hauts-de-France organise les Rencontres régionales du Vélo

Le jeudi 28 avril, la Région Hauts-de-France organisait la troisième édition des Rencontres régionales du vélo au Parc Marquenterre, en partenariat avec le Syndicat Mixte Baie de Somme Grand Littoral Picard. Cette rencontre avait pour objectif de réunir les acteurs du vélo en Hautsde-France afin de témoigner sur les projets cyclables des territoires en cours et à venir, et d’échanger sur des thématiques transversales au vélo. La Région Hauts-de-France affiche, à travers ces échanges et par la réflexion commune engagée à l’échelon régional, sa volonté de favoriser la pratique du vélo et de renforcer son utilisation comme moyen de transport au quotidien.

Une journée consacrée aux actions et initiatives

Cet événement avait pour but de rassembler les acteurs du vélo, les collectivités territoriales, maîtres d’ouvrage, la Région et l’Etat afin de présenter différentes actions, initiatives et perspectives autour de la thématique de « la mise en tourisme d’un territoire par le vélo ». Le Syndicat Mixte Baie de Somme a ainsi pu présenter son Plan Vélo Baie de Somme. L’Etat a émis des préconisations techniques pour aménager les infrastructures cyclables. Somme Tourisme et la Région ont également présenté la mise en tourisme d’un plan vélo. Cette journée a également permis à la Région d’aborder les premières réflexions sur un Plan vélo régional.

Développer les mobilités douces et notamment le « dernier kilomètre »

Les avantages liés à la pratique du vélo sont nombreux et impactent positivement la mobilité, l’économie, le tourisme, ou encore la santé. Le vélo participe également au respect de l’environnement et apparait comme un outil de la reconquête de la biodiversité du territoire. Sensibles à ces différents impacts positifs, 67% des habitants des Hauts-de-France déclarent se déplacer plus souvent à vélo qu’avant la crise sanitaire.

« Le vélo est un réel vecteur d’attractivité pour notre région. Il doit être source de retombées économiques, touristiques et créateur d’emplois. L’amplification de sa pratique et la pédagogie nécessaire qui l’environne est aujourd’hui une véritable ambition régionale. », Franck Dhersin, Vice-président en charge des mobilités, des infrastructures de transport et des ports.

Pour démocratiser et développer davantage le vélo comme moyen de transport du quotidien, la Région entend travailler notamment autour du « dernier kilomètre » qui consiste à réaliser le dernier kilomètre pour se rendre au travail ou à l’école en transports de mobilité douce. Pour cela, un important travail sur les liaisons et connexions vers les gares, les pôles d’échange, les sites touristiques, les lycées, les centres de formation ou encore les principaux employeurs doit être réalisé.

Dans cette optique, la Région souhaite favoriser les logiques d’intermodalité en encourageant les mobilités douces et notamment la pratique du vélo.

Renforcer le vélo comme moyen de transport régional

La Région Hauts-de-France est fortement engagée dans le développement de la pratique du vélo sur le territoire. Elle a adopté son Schéma Régional des Véloroutes et des Voies Vertes (SR3V) en

2020, un schéma directeur guidant l’aménagement d’un véritable réseau de véloroutes à l’échelle régionale (3000 km d’itinéraires), elle a fait voter sa politique de financement des infrastructures cyclables en 2021, axée sur la qualité et la sécurité, pour développer ce réseau conjointement avec les collectivités locales, l’Etat et l’Europe.

Crédits et mentions légales