Toutes les actualités
Publié le 23/04/2020
© Anne Vanhove

Covid-19 : au CHU de Lille, des bénévoles fabriquent des blouses pour les soignants

Au CHU de Lille, depuis début avril, les volontaires se relaient pour confectionner les surblouses nécessaires au personnel soignant.

Avec la pandémie mondiale de Covid-19, le CHU de Lille, comme tous les établissements hospitaliers, doit faire face à des difficultés d'approvisionnement, notamment en surblouses à usage unique. Il s'agit pourtant d'éléments de protection indispensables aux soignants pour chaque soin délivré aux patients.

Face à cette pénurie, le personnel du CHU de Lille a pris les choses en mains : "nous avons décidé de fabriquer nous-mêmes le matériel qui conviendrait à nos soignants", explique Charlotte Davesnes, qui travaille habituellement à la direction des achats pour des prestations de ressources humaines (formations, audits, intérim…), et qui coordonne actuellement l'équipe de volontaires.

Élan de solidarité

"C'est impressionnant le nombre de gens volontaires pour nous aider, ou qui proposent des dons, du tissu, du fil, ou leur savoir-faire…", sourit la jeune femme. Après le succès de l'opération Masques en Nord (qui permet à des milliers de couturiers bénévoles de coudre à leur domicile des masques en kit prêts à être assemblés), le réseau s'est à nouveau mobilisé et de nombreux couturiers se sont portés volontaires pour la création de surblouses. Parmi eux, Anne, une fonctionnaire territoriale qui n'hésite pas à poser des jours de congés pour participer à cette mission : "aider concrètement les soignants dans cette période si difficile me fait me sentir utile. On côtoie des bénévoles issus de tous horizons et tous aussi impliqués, c'est une vraie aventure humaine !"

Les surblouses étant à usage unique, le respect des conditions d'hygiène impose une confection en interne. Une cinquantaine de volontaires ont donc amené leur machine à coudre à l'atelier aménagé pour l'occasion au CHU et se relaient jour après jour auprès de quelque vingt membres du personnel qui prennent en charge la découpe et le pliage/conditionnement des surblouses dans les cartons.

De 1 400 à 1 700 surblouses fabriquées chaque jour

"Nous avons commencé le 2 avril, poursuit Charlotte Davesnes. Le 21 avril, nous avions produit 21 000 surblouses ! En moyenne, nous fabriquons entre 1 400 et 1 700 unités par jour. Ça ne couvre pas toute la consommation du CHU (environ 6 000 par jour, dont 1 000 pour la seule unité Covid-19), mais au vu des difficultés d'approvisionnement, c'est indispensable !"

Pourtant, l'avenir est incertain à l'atelier : "on sait que notre fournisseur de matière première, du textile intissé, ne pourra plus nous approvisionner très longtemps, précise la coordinatrice. Nous avons différentes pistes pour la suite : peut-être des blouses thermo-soudées ou lavables, mais rien n'est encore arrêté. Actuellement, nous avons déjà beaucoup de bénévoles, mais si on bascule vers des blouses lavables, nous pourrions bien avoir besoin de nouveaux volontaires !"

Si vous souhaitez soutenir le CHU de Lille dans la lutte contre le Covid-19, envoyez vos propositions d'aide à covid.soutenir@chru-lille.fr.

À lire aussi

COVID-19 : à St Omer, Sandrine coud et offre des masques

Pour tenter de ralentir l’épidémie, Sandrine Billaud confectionne et...


Covid 19 : imprimer des visières pour protéger les soignants

Grâce aux imprimantes 3D, les initiatives solidaires se multiplient, no...


Covid 19 : une plateforme nationale pour se rendre utile

Face aux besoins des associations, le gouvernement élargit son appel au...


Des Masques en Nord : avis aux couturier(e)s volontaires !

Pour pallier le manque de masques chirurgicaux jetables, le CHU de Lille...


Quand les lycées des Hauts-de-France fabriquent des visières de protection

Véritables "Fab labs" implantés au coeur des Lycées, les Espaces d'In...


Partager

Send this to a friend