Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 23/04/2021
Mis à jour le 21/06/2021

Communiqué de presse : Un dispositif pour aider les producteurs de pommes de terre

Ce jeudi 22 avril 2021 en Commission Permanente, un dispositif spécifique à la filière pommes de terre a été voté. L’objectif : aider les producteurs confrontés au défi majeur de l’arrêt du chlorprophame (CIPC).

La transition agricole, un challenge de taille

Cet anti-germinatif utilisé jusqu’alors pour permettre la conservation des pommes de terre a été interdit au niveau européen le 8 août 2020. Les producteurs des Hauts-de-France, 1ere région française de production de pommes de terre avec 64% de la production nationale, sont doublement impactés par cette interdiction.
En effet, les alternatives au CIPC sont non seulement bien plus chères, elles sont également plus volatiles et nécessitent donc des investissements supplémentaires importants pour mieux isoler et ventiler les bâtiments de stockage de pommes de terre.
Les producteurs peinent à assumer à la fois le surcoût des produits alternatifs et, d’autre part, le coût de la rénovation de leur bâtiment de stockage. Les changements règlementaires imposés aux agriculteurs représentent un réel défi. C’est un double couperet qui risque de fragiliser la filière dans son ensemble.

Un soutien à la filière agricole

C’est pourquoi un appel à projet (AAP) doté de 7,5 millions d’euros a été lancé. L’objectif est d’accompagner les producteurs dans la rénovation énergétique des bâtiments de stockage de pommes de terre. Cet AAP, ouvert du 4 mai 2021 au 2 juillet 2021, financera une partie des investissements d’isolation, de ventilation, d’étanchéisation et d’amélioration des performances énergétiques des bâtiments de pommes de terre.
Les conditions d’éligibilité ainsi que la liste des investissements éligibles pourront être trouvées à compter du 4 mai sur sur le site https://europe-en-hautsdefrance.eu/appels-a-projets/.

Crédits et mentions légales