Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 28/07/2022
Mis à jour le 28/07/2022

À lire aussi

Fermer

Communiqué de presse : pénurie de conducteurs de cars et de mécaniciens : la Région Hauts-de-France anticipe la rentrée scolaire à travers plusieurs actions

Le secteur des transporteurs est en tension. Ceux-ci peinent à recruter des conducteurs de cars et des mécaniciens dans les transports scolaires et interurbains. S’il s’agit de difficultés au niveau national, les Hauts-de-France ne sont pas épargnés puisque ce sont environ 400 conducteurs et 20 mécaniciens qui manquent à l’appel pour la rentrée scolaire 2022-2023.

Inquiète de cette situation, la Région Hauts-de-France anticipe à quelques semaines de la rentrée scolaire et propose des actions pour pallier aux difficultés de recrutement des conducteurs et mécaniciens dans les entreprises de transport. Elle se mobilise ainsi pour faire face à ce problème qui touche les transporteurs, mais aussi les habitants de la région. Plus de 210 000 élèves utilisent au quotidien les transports scolaires et interurbains.

Des métiers en manque d’attractivité

Depuis la rentrée 2021, les difficultés côté transporteurs sont palpables, en raison du manque de conducteurs et de mécaniciens, mais aussi du fort taux d’absentéisme lié au Covid-19. Si les tensions sur les recrutements sont de plus en plus grandes, c’est notamment en raison de l’attractivité du métier de plus en plus faible : rémunération faible, horaires complexes, exigence des usagers, sentiment d’insécurité, etc.

Un Groupe de travail Hauts-de-France mis en place

Fin 2021, un Groupe de travail Hauts-de-France a été mis en place en lien avec les transporteurs régionaux, le Département du Pas-de-Calais fortement touché, mais aussi Pôle Emploi. Ce groupe a pour objectif de trouver des solutions rapides et efficaces pour pallier les difficultés de recrutement du secteur, faciliter l’offre de formation dans les territoires ruraux ou les « zones blanches », promouvoir et valoriser le métier auprès d’un public non averti, etc.

Le Groupe de travail œuvre également pour réduire les délais d’obtention des permis de conduire actuellement de 4 à 8 semaines. Cela permettrait d’éviter la volatilité des candidats.

Un travail étroit avec les transporteurs

Il a notamment été demandé aux transporteurs de fournir hebdomadairement à compter de mi-août un suivi des effectifs de conduite et de maintenance manquants mais aussi un état précis de l’offre ligne par ligne qu’ils sont en capacité d’assurer à compter de la rentrée. Ce suivi hebdomadaire permettra à la Région d’alerter suffisamment en amont les voyageurs et notamment les parents afin qu’ils puissent s’organiser.

Une campagne de promotion et de valorisation du métier de conducteur de cars

Le Groupe de travail Hauts-de-France, à l’issue de plusieurs réunions a notamment décidé le lancement d’une campagne de promotion et de valorisation du métier de conducteur de cars. L’objectif vise à faire connaitre et valoriser le métier de conducteurs de cars auprès des demandeurs d’emploi, des salariés en reconversion, des jeunes (lycéens, apprentis, étudiants) et plus globalement du grand public.
Cette campagne permet aussi de mettre en avant le financement de la formation par la Région Hauts-de-France. Elle mobilise en effet un budget formation important de plus de 3 millions d’euros.

Dans la région, plusieurs centres de formation préparent au métier de conducteur de car. Deux parcours de formation financés par la Région permettent d’accéder à ce métier, soit par obtention du Permis D, soit par l’obtention d’un titre professionnel de conducteur de transport en commun sur route.

En 2021, 499 personnes sont entrées en formation et 238 à ce jour pour 2022.

Proch’Emploi, Proch’Info Formation et Proch’Orientation sont également pleinement mobilisés pour promouvoir et valoriser le métier auprès de leurs réseaux.

Des actions complémentaires portées par la Région seront menées au cours des prochains mois notamment dans le cadre de la Semaine de la Mobilité qui aura lieu 16 au 22 septembre, pour valoriser les métiers de conducteurs et de mécaniciens de transport routier de voyageurs. La Région est mobilisée pour garantir une continuité de service public mais aussi aider les entreprises à transporter dans les meilleures conditions possibles les élèves au quotidien.

Crédits et mentions légales