Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 18/12/2019
Mis à jour le 01/10/2020

À lire aussi

Geoffrey Chesnier, la passion de l’orgue

Depuis trois ans, Geoffrey Chesnier est l'organiste titulaire de la cathédrale d'Amiens. Portrait.

Écouter de l'orgue dans une église vous fait vibrer ? Pour Geoffrey Chesnier (39 ans), qui pratique la musique depuis sa tendre enfance, le coup de foudre est arrivé à l'âge du lycée, à l'occasion d'une visite de l'église de Saint-Valery-sur-Somme (80).

De Saint-Valery à Amiens

Fréquentant l'édifice en tant que fidèle, il va officiellement prendre la responsabilité de cet orgue de Saint-Valery à partir de 2001. Depuis trois ans, il a changé de dimension en devenant l'organiste titulaire de la cathédrale Notre-Dame d'Amiens. "La cathédrale de tous les superlatifs, d'après lui. L'édifice, qui est un monument classé, est impressionnant ; le volume acoustique considérable. L'orgue se situe à dix-huit mètres de haut, on a une vue fantastique sur la nef". L'orgue en lui-même est tout aussi impressionnant avec son pédalier, ses trois claviers et ses 57 registres.

Être le gardien

Professeur de musique par ailleurs, Geoffrey Chesnier prend son rôle très à cœur. "L'orgue est un instrument très particulier qui a sa propre technique. C'est un instrument "vivant", fait de bois, de peau... Il offre une grande diversité de sonorités : on est comme un cuisinier avec plein d'ingrédients, comme un chef d'orchestre qui choisit ses instruments. L'acoustique dépend aussi, évidemment, du lieu qui l'abrite, à savoir des églises. Chacun est donc unique. En tant qu'organiste titulaire, on est un peu le gardien de cet orgue qu'on nous confie". Entre l'accompagnement des offices religieux et la présentation de l'instrument aux curieux lors de concerts et autres manifestations organisées par le milieu associatif, l'intéressé constate "une vraie curiosité autour de l'orgue".

Trois ans de travaux à venir

À partir de janvier 2020, pour une durée de trois ans, la cathédrale d'Amiens - qui célèbre ses 800 ans - va faire l'objet de travaux conséquents menés par la Direction régionale des affaires culturelles. L'orgue, qui n'a pas bénéficié de restauration depuis 1965, n'y échappera pas. "Il faut admettre qu'il est très essoufflé. Je serai ravi de retrouver un instrument qui soit à la hauteur de l'édifice", s'impatiente Geoffrey Chesnier, qui durant cette période officiera sur l'orgue - certes plus modeste - du chœur de la cathédrale.