Toutes les actualités
Publié le 08/11/2019

Agriculture : BioDemain soutient les producteurs qui seront bio, demain

Créée en novembre 2018 par deux étudiants des Hauts-de-France, la start-up BioDemain vient de souffler sa première bougie. Son but : aider les agriculteurs qui font le choix de se convertir au bio pendant les difficiles années de transition, nécessaires à leur certification.

Convertir son exploitation au bio est un pari risqué pour un agriculteur. "Au cours de la première année de transition, on peut observer une diminution de 50 % de la production, explique Maxime Durand, cofondateur de BioDemain. Passer au bio demande aussi plus de main d'œuvre, des formations et des investissements en matériel."
Entre le début de la transition et l'obtention des labels, il faut compter trois ans.

Un engagement social et environnemental

Maxime Durand et Stéphane Delebassé, 22 et 23 ans, ont créé il y a un an BioDemain, une entreprise dédiée au soutien des agriculteurs qui font le choix de l'agriculture biologique.

"Avec Stéphane, on cherchait comment on pouvait agir pour avoir un vrai impact sociétal et environnemental, raconte Maxime Durand. C'est finalement nos histoires personnelles qui nous ont donné l'idée de BioDemain. Il y a quelques années, mon grand-oncle agriculteur a voulu convertir son exploitation au bio, mais il n'a pas réussi. On s'est dit que quelque chose ne tournait vraiment pas rond et qu'il fallait faire quelque chose pour aider les agriculteurs qui ont la volonté d'aller vers le bio !"

Commerce équitable et local

L'idée germe ensuite rapidement. Au début de leur dernière année d'études, les deux amis créent BioDemain. Le principe est simple : acheter la production des agriculteurs en cours de conversion au bio, à un prix qui leur permette de vivre. Cette production est ensuite revendue aux consommateurs, en valorisant la démarche de conversion, par le biais d’étiquettes comme : "ces pommes ne sont pas (encore) bio".

Et ce n'est que le début !

Les jeunes entrepreneurs commercialisent fruits, légumes, jus et miel dans plusieurs supermarchés et via certains sites web de distribution de produits locaux. Pour l'instant ces produits sont principalement disponibles dans le Nord, mais l'objectif est de développer BioDemain à l'échelle régionale au premier semestre, puis nationale au second semestre 2020. Les commerçants intéressés pour distribuer la marque peuvent se manifester ici !

En septembre 2019, l'équipe de BioDemain a représenté la France à la World Cup Enactus à San Jose aux États-Unis. Les Frenchies, incubés à Euralimentaire à Lomme (59), ont remporté le prix de "la paix grâce au commerce". Et parallèlement, la start-up a reçu le prix Pépite Hauts-de-France qui récompense les meilleurs étudiants-entrepreneurs.

Rejoignez l'équipe !

En octobre, BioDemain a aussi recruté son premier salarié : Alexandre qui travaille à des recettes pour transformer et valoriser les produits frais. Aujourd'hui, la start-up recherche trois étudiants pour des stages de fin d'études (dans la perspective de véritables embauches) dans les domaines de la communication, des relations avec les agriculteurs et en qualité et recherche-développement.

À lire aussi

Agriculteurs : le Point accueil bio est à votre écoute

La Région croit en l'avenir de la filière bio et veut aider les agricu...


Croc la vie : des repas bio, locaux et de saison pour nos tout-petits

Depuis 10 ans, Croc la vie est devenue une référence de la restauratio...


L’agriculture bio en Hauts-de-France

Les produits bio, c'est bon et "local" ! ...


L’agriculture bio a de l’avenir en Hauts-de-France

Le 22 février 2018, la Région, l’État, les cinq Départements et le...


Pour aller plus loin


Contact

biodemain.fr

Partager

Send this to a friend