Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 05/03/2020
Mis à jour le 01/10/2020

À lire aussi

À Seclin, une bergerie bio dans un site fortifié

Sophie Boniface et Denis Danhiez habitent le fort de Seclin (59). En reconversion professionnelle, ils créent la Fort'Magerie, une petite ferme où une trentaine de brebis leur permettront bientôt de produire lait, yaourts ou encore fromages bio. Une campagne de financement participatif est en cours : vous pouvez prendre part à leur projet !

C'est l'histoire de Denis et Sophie, sémillants quadragénaires originaires de la région et vivant dans le fort de Seclin. Il y a deux ans, une maladie invalidante mène au licenciement de Denis. Un accident de la vie que le couple transforme en opportunité : "on a choisi de réfléchir à une activité qui correspondent à nos valeurs, explique Sophie. Nous voulions quelque chose qui ait du sens, en lien avec la nature, les animaux, le cycle des saisons…" Après de longues réflexions, la décision est prise : le fort de Seclin, acheté par les parents de Sophie en 1996, va accueillir une fromagerie !

Devenir berger-fromager

"Nous avons observé qu'il y avait peu de fromage de brebis bio et local dans la région, raconte Sophie. C'est aussi la possibilité de valoriser le site du fort sur son coté nature !" Sophie et Denis sont accompagnés dans leur projet atypique par des structures comme Initiatives paysannes, bio en Hauts-de-France et vont recevoir des aides de la Région pour faciliter leur installation.

Pour autant, on ne devient pas berger-fromager du jour au lendemain ! Pour apprendre le métier, Sophie et Denis ont pratiqué le Wwoofing (World-Wide Opportunities on Organic Farms), c'est-à-dire qu'ils se sont initié aux savoir-faire et aux modes de vie biologiques, en prêtant main-forte à des agriculteurs en échange du gîte et du couvert.

Quinze agnelles dès le printemps

Aujourd'hui le projet prend forme : une quinzaine d'agnelles arrivent à la ferme courant avril. La bergerie, aménagée dans une ancienne poudrière du fort, est prête à les accueillir. D'ici avril, reste donc à préparer les parcs de pâturage et les parcelles dévolues à la pousse du fourrage.

La production laitière commencera dans un an, quand les brebis auront eu leurs premiers petits. D'ici là, le couple préparera le local pour la fabrication des produits laitiers. "Nous proposerons des yaourts, fromages frais, crème, lait… du classique mais aussi des produits originaux, précise Sophie. Pourquoi pas des yaourts à la grenadine ?" La Fort'magerie a prévu de vendre sa production à la ferme, sur les marchés mais aussi dans les magasins locaux.

Participez au projet !

Pour financer leur projet, Sophie et Denis ont lancé une collecte de fonds sur la plateforme Blue Bees. "Ce financement participatif est très important pour pouvoir pérenniser l'activité : on débute, et il y a des investissements importants à prévoir, notamment pour le laboratoire… C'est aussi une manière de parler de notre projet et de faire connaître le fort sous un autre angle."

Vous voulez visiter ?

Si l'histoire vous passionne, vous connaissez probablement les forts Séré de Rivières, du nom du général qui succéda à Vauban pour protéger les frontières de la France après la défaite de 1871. Le fort de Seclin fait partie de la ceinture défensive de Lille. Alors que de nombreux ouvrages similaires sont aujourd'hui à l'abandon, les parents de Sophie acquièrent le fort de Seclin en 1996. Dès lors, sa restauration, puis sa transformation en musée deviennent une affaire familiale. Tous les week-ends d'avril à novembre, les propriétaires font visiter ce bâtiment à l'architecture hors-norme et un musée consacré à la Grande Guerre et à l'artillerie. De plus, Sophie et Denis envisagent à terme des visites de leur bergerie mais aussi des ateliers créatifs à base de laine de brebis... évidemment !

Pour aller plus loin


Infos pratiques

Fort de Seclin
59113 Seclin

lafortmagerie@fortseclin.com