Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 22/01/2021
Mis à jour le 22/01/2021

À lire aussi

Fermer

« Bastien et Bastienne », une création 100 % Hauts-de-France

© Frédéric Iovino

Les 15 et 16 janvier derniers, l’Opéra de Lille accueillait les premières représentations de "Bastien et Bastienne", un opéra de Mozart, devant un public de professionnels. Une création originale de l’Orchestre de Picardie, de l’Opéra de Lille et du Centre de la marionnette Le Tas de Sable-Ches Panses vertes. Du 100 % Hauts-de-France !

"C’est une très jolie histoire, joyeuse et tendre. Du très grand Mozart et un beau premier pas dans le monde de l’opéra pour les plus jeunes", explique Caroline Sonrier, Directrice de l’Opéra de Lille (59). Mozart n’avait que 12 ans lorsqu’il composa l’opéra "Bastien et Bastienne". Une histoire d’amour gentiment contrariée entre un berger et une bergère, un singspiel qui alterne parties chantées et parlées. Malgré la crise sanitaire, l’Orchestre de Picardie, l’Opéra de Lille et le Tas de Sable-Ches Panses vertes, Centre de la marionnette en Hauts-de-France, ont continué à travailler d’arrache-pied en coulisses et ont su mettre à profit cette période particulière pour créer ce spectacle ambitieux destiné au jeune public, dès l’âge de 8 ans.

Un très beau projet made in Hauts-de-France, arrivé à maturité

Ce beau projet est né sur l’initiative de l’Orchestre de Picardie, il y a plus de 2 ans. Arie Van Beek, chef d’orchestre, avait découvert le travail de Ches Panses vertes, Centre de la marionnette situé à Rivery (80), et souhaitait créer un spectacle en partenariat avec cette structure. "Cela a été un long processus, explique Caroline Sonrier. Le temps de travail a été très important en amont. Il a fallu notamment traduire les textes parlés de cet opéra, initialement en langue allemande, et le remettre au goût du jour pour le rendre plus accessible au public d’aujourd’hui. C’est Sylvie Baillon, metteure en scène de la compagnie Ches Panses vertes, qui a monté le projet scénographique. Ches Panses vertes a également créé les deux marionnettes qui viennent doubler les rôles-titres, ainsi que les costumes qui sont inspirés du cosplay." Début janvier 2021, les répétitions ont commencé. Aujourd’hui, le spectacle est prêt et les premières représentations devant un public de professionnels ont eu lieu les 15 et 16 janvier dernier.

Une création ambitieuse, pour le jeune public

L’Opéra de Lille accueillera ainsi les premières représentations de cette création originale. Compte tenu de la fermeture jusqu’à nouvel ordre des structures culturelles, les dates des représentations restent à définir. "Ce spectacle s’inscrit parfaitement dans notre politique culturelle en direction du jeune public. Nous avons une volonté très forte d’offrir le meilleur du spectacle aux enfants et aux adolescents", souligne Caroline Sonrier. L’Orchestre de Picardie jouera ainsi sur scène et non dans la fosse : un véritable tour de force. Et les enfants s’émerveilleront devant les marionnettes qui représentent les personnages : elles sont de taille humaine et articulées et ont vu le jour l’été dernier sous les mains habiles des créateurs de Ches Panses vertes.

Une tournée prévue en Hauts-de-France

Les 15 et 16 janvier dernier, les directeurs de salle ont ainsi été invités à découvrir ce spectacle à l’Opéra de Lille. "C’était un moment important pour nous. Nous avons pu faire découvrir cette création aux compagnies de la région pour qu’elles en parlent autour d’elles, et aux directeurs de salles, afin de les inviter à la programmer." Des dates, qui restent à définir compte tenu de la situation sanitaire actuelle, sont déjà prévues à Amiens (80) et à Compiègne (60).

 

Crédits et mentions légales