Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 17/11/2020
Mis à jour le 17/11/2020

À lire aussi

Avec Guillaume Rougerez, retrouvons le goût du terroir

Avec le confinement, les consommateurs se tournent vers les produits locaux, directement à la ferme ou par le biais de plateformes en ligne. Exemple avec Guillaume Rougerez, artisan charcutier à Beauval, dans la Somme.

« Au mois de mars, les gens ont retrouvé le goût de cuisiner et de manger local, explique Guillaume Rougerez, charcutier à Beauval (80), au sein de la ferme créée par son père. C'est un peu normal, quand vous restez enfermé chez vous. A part le télétravail, il n’y avait pas école et les marchés étaient annulés, alors le commerce de proximité est redevenu un acteur majeur du lien social ».

Pour cette deuxième période de confinement, la situation est un peu différente . "Maintenant, les enfants peuvent aller à l'école, ils ne sont plus bloqués chez eux". Pour le moment, le charcutier n'a pas souhaité modifier ses horaires et son mode de travail.

Une charcuterie artisanale en circuit court

La ferme de la Chapelle, à Beauval, s’étend sur 70 hectares. On y fabrique en circuit court de la charcuterie artisanale, sans colorants ni conservateurs, une spécialité maison. « On amène nous-même les porcs à l’abattoir et on les récupère nous-même, comme ça au niveau traçabilité on sait ce qu’on fait, on est sûr de ce qu’on a ». La charcuterie est ensuite fabriquée, analysée dans le laboratoire sur place et vendue dans la boutique directement à la ferme.

Chaque année, le début du mois de novembre marque le lancement de la fabrication du boudin blanc, un produit festif prisé lors des repas de Noël. « L'inquiétude, c’est surtout les fêtes de fin d’année. Tous les marchés de Noël qu’on avait au mois de novembre ont été annulés. On anticipe au niveau de la quantité de travail parce qu’on ne fait pas de stock sur un mois, c’est frais tout le temps». 

Guillaume Rougerez ignore encore s'il pourra produire ses neuf sortes de boudin blanc prévues d’ici les fêtes. De peur de ne pas pouvoir écouler la marchandise, seulement trois sortes sont produites aujourd’hui « pour voir la tendance ». Pour tenir le cap, les livraisons et les commandes seront assurés au maximum sur tous les points de relais, dans le respect des gestes barrières mis en place, que ce soit sur les points de vente ou les points de livraison.

Le bouche à oreille

Pour y arriver, le charcutier compte également sur La Ruche qui dit oui, une plateforme en ligne qui met en lien les producteurs locaux et les consommateurs en circuit court. « Même si les clients de La Ruche qui dit Oui sont des gens déjà habitués à commander des paniers repas en ligne, le bouche à oreille peut énormément aider, surtout dans les moments difficiles comme aujourd’hui », positive le jeune artisan fier de travailler en tant que petit commerçant. Une fois les produits commandés en ligne, les clients pourront les récupérer dans un point relais.

 

Pour aller plus loin


Infos pratiques

EARL DE LA CHAPELLE – Charcuterie fermière
Agriculteur à Beauval
24 Rue Christian Duseval

80630 Beauval
Téléphone : 03 22 32 93 86

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*