Rechercher dans le site
Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Contenu principal de la page
Article publié le 05/07/2022
Mis à jour le 05/07/2022

À lire aussi

Fermer

Approvisionnement local : nouveau braquet en région

Les Hauts-de-France, Région proche du monde agricole, poussent en faveur de la consommation et l’approvisionnement en produits locaux de qualité.

20 % des agriculteurs des Hauts-de-France fonctionnent en circuit court, plus de 50 % des lycées consomment quotidiennement des produits locaux, mais l’inflation menace la dynamique. L’enjeu de l’approvisionnement local reste décisif tant pour l’économie du territoire, pour la santé de ses habitants que pour l'environnement.

Les Hauts-de-France, force de propositions

Autour des aides et dispositifs mis en place auprès du monde agricole (Plan Activ’ Ta Diversification, soutien aux projets de valorisation des productions agricoles et d'approvisionnement local, Pass’Agri filières…), mais aussi de l’effort significatif mené dans la restauration scolaire des lycées ainsi que des collèges (via des commandes groupées), la Région a déjà grandement évolué.
"Nous avons réussi à mettre autour de la table différents acteurs pour, aujourd’hui, intégrer pleinement les produits locaux dans la restauration scolaire. Ça représente plus de 10 millions d’euros de marchés publics !", témoigne Marie-Sophie Lesne, vice-présidente en charge de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la pêche.

Coordonner des filières, valoriser les produits de qualité

Les États régionaux, organisés le 5 juillet au siège de Région à Lille, ont ébauché des pistes d’améliorations. Elles touchent à de nombreux domaines comme la juste rémunération des producteurs et acteurs de la transformation, la mise en valeur des produits bio dans les rayons, la bonne connaissance mutuelle et la coordination des différents acteurs pour établir des filières solides, cohérentes et fluides, la simplification des démarches administratives, la simplification de la logistique, le renforcement des contractualisations pour la restauration collective ou encore la possibilité de recruter des personnels polyvalents. Faire en sorte, aussi, que ces produits locaux de qualité restent accessibles au plus grand nombre.

Crédits et mentions légales