Toutes les actualités
Publié le 27/11/2019

La Région mobilisée pour l’apprentissage

Les élus ont voté de nouvelles mesures pour promouvoir la filière apprentissage, notamment en soutenant les jeunes qui choisissent cette voie pour leur avenir.

L’apprentissage, ça marche ! Avec plus de 70% des jeunes qui trouvent un emploi dans les six mois après leur formation,  les formations en alternance et par l’apprentissage débouchent la plupart du temps sur des embauches. Forte de ce constat, la Région Hauts-de-France, qui grâce à son action compte en 2019 plus de 40 000 apprentis contre 38 000 en 2018, a choisi de continuer d’investir de façon importante pour l’apprentissage.

Accompagner les établissements

Bien que la loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel " transfère aux branches professionnelles le pilotage de l’apprentissage, la Région a choisi de continuer d’intervenir auprès des établissements pour accompagner, sous forme de subventions ou de maîtrise d’ouvrage, leurs projets de construction, d’extension, de modernisation ou d’équipement.
L’objectif est de contribuer au développement et au maintien  de l’outil de formation partout dans les Hauts-de-France.

Soutenir les apprentis

Conjointement à cette mesure, la Région a décidé de poursuivre son soutien au pouvoir d’achat des apprentis avec une série d’aides qui leur seront versées directement pour améliorer leur quotidien :

  • 200 euros à tout nouvel apprenti pour l’achat d’équipement
  • Jusqu' à 200 euros par an, selon la distance, pour alléger le coût du transport CFA-Domicile
  • 100 euros par an d’aide à la restauration, pour réduire le coût des repas
  • 80 euros par an pour l’hébergement des apprentis internes

Une aide exceptionnelle en cas de difficulté

Par ailleurs, un fonds de solidarité a été doté de 500 000 euros pour aider les apprentis en difficulté notamment pour assurer leurs dépenses de soin, de logement, de nourriture, d’équipement ou de déplacement.

Le dispositif "reprise d'apprentis" permettant le maintien d’une rémunération et d’une couverture sociale pour les apprentis subissant une rupture de contrat du fait de l’entreprise est également maintenu.

À lire aussi

5 raisons de choisir l’apprentissage

Avant la rentrée de septembre, il est temps de trouver un maître d'app...


Apprentissage, voie royale pour métiers passion

Au plus près de la réalité des entreprises, l’apprentissage est un ...


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

Un commentaire sur “1”

  1. BUFQUIN -

    Bravo la Région

    Pour nos jeunes, leur formation leur insertion
    Pour les centres de formations et les entreprises

    250 000 NEET en Région
    50 000 emplis non pourvus

Partager

Send this to a friend