Toutes les actualités
Publié le 17/04/2020

Alerter dans les cas de maltraitance sur enfants : faites le 03 20 35 97 72

L’association "Les maux les mots pour le dire" a mis en place un numéro d’appel d’urgence, le 03 20 35 97 72, pour signaler toute situation de maltraitance sur un enfant, la période de confinement étant un facteur d’aggravation des violences intra-familiales. Les 3 et 4 décembre 2020, l'association organisera des états généraux de la maltraitance, à Lille Grand-Palais (59).

La période de confinement liée à l’épidémie de coronavirus est un facteur aggravant des violences conjugales, de maltraitance sur enfants et un contexte de multiplication de cas de bébés secoués. L’ association "Les maux les mots pour le dire" multiplie les actions pour protéger les victimes et à ouvert un numéro de téléphone, le : 03 20 35 97 72 . "Compte tenu de la situation, il était important pour nous d’agir, explique Danielle Gobert, présidente de l'association. Ce numéro sera accessible, 24h/24, 7j/7, pendant toute la durée du confinement. Il a été mis en place début avril. En quelques jours, nous avons reçu environ 10 appels, adultes et enfants confondus. Par un questionnement approprié, nous avons pu décrypter ces situations et juger s’il y avait un réel danger ou pas."

Prendre ses responsabilités et appeler au moindre doute

Des cris chez un voisin, un petit qui pleure souvent, des traces de coup sur le corps d’un enfant… Le moindre doute doit inciter tout un chacun à composer le numéro mis en place par l’association. "Même si c'est juste un doute, il est important d’appeler, il faut agir, ce n’est pas grave de se tromper, alerte Danielle Gobert. La loi punit sévèrement toute personne qui ne signalerait pas les sévices infligés à un enfant dont elle aurait eu connaissance. Il pourrait même lui être imputé une accusation de complicité et de non-assistance à personne en danger". Les enfants composent eux aussi le numéro, des professionnels sont au bout du fil pour leur répondre : "Nous sommes très vigilants lorsque nous répondons à un enfant. Nous utilisons un protocole de questions très précis, élaboré par le Professeur Vinchon, au CHR de Lille, cela nous permet de décoder la situation." Dès qu’un cas se présente, les membres de l’association se réunissent collégialement pour décider de la solution à adopter et agissent très rapidement, sous 24h.

Une association composée de professionnels

Médecin légiste, psychologue, policier, avocate – Danielle Gobert, la présidente de l’association -, éducateur, assistante sociale… 15 professionnels composent le conseil d'administration de l’association "Les maux les mots pour le dire", dont l’objectif principal est la prévention des violences faites aux enfants et qui dispense des formations sur tout le territoire à destination des professionnels qui gravitent autour de l’enfant. Cette association ne cesse de prendre de l’ampleur et compte aujourd’hui 200 adhérents.

"Avocate, j’étais également engagée en tant que blouse rose – une activité bénévole qui consiste à distraire les malades par des activités ludiques – dans le service de neurochirurgie pédiatrique du professeur Vinchon au CHR de Lille. Un jour, j’ai rencontré une petite fille, Cécile. Dès que je m’éloignais d’elle, elle se mettait à pleurer. J’ai appris par la suite qu’elle avait été victime du syndrome du bébé secoué. J’étais stupéfaite, c’était quelque chose que je découvrais. Dans ce service, nous étions aussi régulièrement confrontés à des urgences graves, de nombreux cas d’enfants maltraités. Cela a été le déclic et j’ai créé l’association "Les maux les mots pour le dire", qui lutte contre les violences faites aux enfants, il y a 5 ans." explique Danielle Gobert, présidente de cette association, dont le siège social se trouve à Lille (59).

 

 

À lire aussi

Confinement et risques psycho-sociaux, parlons-en !

Besoin de parler, partager son mal-être ou, au contraire, proposer des ...


Pour aller plus loin


Infos pratiques

Plus d’infos sur l’association Les maux les mots pour le dire

Numéro ouvert 7/7 jours, 24/24 heures : 03 20 35 97 72

Numéro d’appel national gratuit : 119

Partager

Send this to a friend