Search
Generic filters
Exact matches only
Filter by Custom Post Type
Article publié le 28/10/2020
Mis à jour le 28/10/2020

5 bonnes raisons de (re)découvrir la Condition Publique

La Condition Publique à Roubaix (59) a rouvert ses portes le 18 septembre 2020 après plusieurs mois de travaux. L’occasion de (re)découvrir ce lieu chargé d’histoires bien ancré dans son quartier.

1. Un patrimoine exceptionnel

Autrefois dédié au stockage et contrôle des matières textiles, le bâtiment classé et réhabilité par Patrick Bouchain en 2004 recèle des pépites architecturales à (re)découvrir. La Condition Publique voit le jour en 1902. Elle est la propriété de la Chambre de commerce de Roubaix et est utilisée pour le conditionnement et le stockage du coton, de la laine ou de la soie. Transformée en lieu culturel en 2004 pour Lille capitale européenne de la culture, la Condition Publique se visite librement en continu pendant les heures d’ouverture (voir dans les infos pratiques). Venez découvrir ce lieu magnifique qui a lancé récemment la rénovation de sa toiture, de la rue intérieure et des façades.

2. Un tiers-lieu pluridisciplinaire

Ancrée dans le quartier du Pile, la Condition Publique est un lieu pluridisciplinaire qui allie culture mais aussi innovation sociale. Un tiers-lieu qui veut faire levier pour la transition culturelle et urbaine de ce quartier populaire. Expositions, concerts, ateliers créatifs, fab lab… Artistes, habitants du quartier, associations mais aussi jeunes en insertion, la Condition Publique est ouvert à tous. Les expositions en cours jusqu’au 20 décembre 2020 questionnent la relation des artistes face au vide et aux crises. Dans l’exposition Ibant Obscuri, dix artistes nous invitent à plonger notre regard dans l’obscurité mais pour en ressortir avec une vision actualisée de notre avenir. Saisissant !

3. Un skatepark multivitaminé

C’est la petite nouveauté de 2020. Le skatepark couvert, créé par le designer Africain Yinka Ilori, est un lieu insolite, coloré, vivant, qui mérite vraiment le détour. Cependant, en raison de la situation sanitaire, il reste pour l’instant fermé aux skaters. Mais vous pouvez toujours déambuler et admirer le décor pop et acidulé que l’artiste a nommé "Colorama". Là encore, la Condition Publique innove, mixant approche sportive et artistique. Il y a également une démarche d’insertion puisque certains modules ont été réalisés par le lycée Saint-Rémi de Roubaix.

4. Un parcours d’art urbain

Depuis 2019, la Condition Publique accueille des artistes urbains en résidence pour des projets in situ et hors les murs, dans le cadre de Next Generation(s). Les artistes réalisent des fresques grandeur nature dans le quartier tout autour du bâtiment de la Condition Publique nous proposant un véritable parcours urbain. Au détour des murs de briques rouges, on découvre des œuvres monumentales d’artistes reconnus mondialement dans l’univers du street art, ou moins célèbres. L'ensemble forme une œuvre d’art gigantesque qui évolue au fil du temps. Surprenant !

5. La fabrique

Lieux de partage, d’apprentissage et de mutualisation des savoirs, le Fablab et la Halle C forment la FAB et sont des espaces ressources ouverts à tous où l’on vient découvrir et se former dans une logique d’enrichissement mutuel. Bricolage, customisation d’objets, pratiques artistiques, création de musique assistée par ordinateur… Des ateliers sont programmés les mercredis et samedis (voir le programme sur le site Internet de la Condition Publique). Vous pouvez aussi venir librement avec votre chaise à rénover ou votre fauteuil à recouvrir. Laissez libre court à vos envies !

 

Pour aller plus loin


Infos pratiques

La Condition Publique
14 place Faidherbe à Roubaix
Ouvert du mercredi, vendredi et 1er dimanche du mois de 13 heures à 19 heures
Jeudi et samedi de 13 heures à 20 heures
Billetterie 03 28 33 48 33
https://laconditionpublique.com

 

Contact

La Condition Publique est un établissement public de la Région Hauts-de-France, de la Métropole européenne de Lille et de la Ville de Roubaix, soutenu au programme d’activités par le Département du Nord. En 2020, elle est labellisée Fabrique de Territoire par le ministère de la cohésion des territoires.