Toutes les actualités
Publié le 18/10/2018

Vitesse supérieure pour les investisseurs !

Notre Région est attractive ! La preuve avec le développement de fleurons industriels français et l'action d'investisseurs étrangers qui font le choix des Hauts-de-France. Avec toujours plus d'emplois à la clé.

Un investisseur qui fait le choix de s'implanter et de se développer en Hauts-de-France, c'est toute une économie qui profite de l'embellie, une attractivité et une image à l'international renforcées et… des centaines d'emplois créés.

SNF Floerger : un fleuron de l'industrie chimique à Dunkerque

L'annonce est officielle : une entreprise va bien s'implanter sur la plateforme industrialo-portuaire et chimique du Grand Port maritime de Dunkerque… et pas n'importe laquelle ! SNF Floerger, leader mondial de la production d'eau potable, du traitement des eaux usées et de la récupération de pétrole, a fait le choix des Hauts-de-France pour s'ouvrir les portes de l'Europe du nord. Depuis son nouveau site industriel, l'entreprise pourra exporter sa production vers les ports flamands, réduire ses coûts de transport et faire acheminer les matières premières à moindre prix.

Le choix des dirigeants de SNF Floerger est une preuve supplémentaire que l'industrie a de l'avenir en Hauts-de-France : 196 emplois en CDI devraient être créés à Dunkerque (59) d'ici 2023 ! Une vague de recrutement accompagnée par la Région, qui a alloué à l'entreprise une aide à l'implantation d'un montant de 3 millions d'euros (pour un investissement de 160 millions d'euros décidé par SNF Floerger).

Un investisseur chinois, 108 emplois

BYD, le constructeur chinois de bus électriques, accélère son développement en Hauts-de-France. Déjà propriétaire d'un immense bâtiment de 32 000 m² à Allonne, à proximité de Beauvais (60), l'entreprise créée à Shenzen (Chine) programme désormais le début de sa production, prévue pour août 2019.

Afin de conquérir le marché français, BYD envisage l'embauche de 108 personnes d'ici 2020. La Région soutient BYD dans sa recherche de futurs salariés, à hauteur de 216 000 euros (soit 2 000 euros par emploi créé).

Toyota reste fidèle aux Hauts-de-France

Toyota confirme son choix des Hauts-de-France, pris en 1999, et conforte son activité. Le constructeur automobile japonais, qui emploie 3 000 personnes dans son usine historique d'Onnaing (59), va faire évoluer sa production. Une nouvelle plateforme, appelée à remplacer l'assemblage de la Yaris, va bientôt être aménagée. La direction du groupe a déjà annoncé que les salariés y produiront bientôt deux nouvelles modèles Toyota.

Pour faire vivre sa nouvelle plateforme de production, Toyota souhaite embaucher 700 nouveaux salariés d'ici 2020, en CDI. C'est ici que la Région intervient : Toyota recrutera 140 personnes éloignées du monde du travail grâce à une aide d'un montant de 2 millions d'euros (soit la moitié du salaire de ces futurs employés).

À lire aussi

Toyota conforte son avenir en Hauts-de-France

Le 22 janvier 2018, Toyota a annoncé la bonne nouvelle : le groupe pré...


Les Hauts-de-France accueillent deux nouvelles entreprises

Deux nouvelles entreprises font le choix des Hauts-de-France : SNF Floer...


BYD construira ses bus dans les Hauts-de-France

BYD continue son développement à l’international. Pour s’imposer s...


Partager

Send this to a friend