Toutes les vidéos
Publié le 02/12/2016

Thomas Ruyant en direct de l’océan indien

Un navigateur des Hauts-de-France dans la course du Vendée Globe

Alors qu’il était toujours classé 9ème du Vendée Globe, le navigateur dunkerquois Thomas Ruyant a pu discuter en direct, jeudi 1er décembre, avec ses supporters au siège de la Région Hauts-de-France.

Seul en mer pendant près de trois mois, Thomas Ruyant fait le tour du monde sur son bateau Souffle du Nord pour le Projet Imagine. Plus de 1 000 particuliers et 180 organismes des Hauts-de-France ont déjà financé son défi. Tous étaient invités jeudi 1er décembre au siège du Conseil régional pour une connexion en direct avec Thomas. Plus de 600 personnes ont ovationné le navigateur lorsqu’il est apparu sur l’écran, sous l’œil ému de ses parents.

Comme l’a rappelé Thibaut Delloye, président de l’association Souffle du Nord, il est assez exceptionnel que des entreprises acceptent de sponsoriser un bateau en restant anonymes. Et pourtant c’est bien ce qui s’est passé avec Souffle du Nord pour le Projet Imagine, un bateau qui court aux couleurs d’une ONG, dont le but est de valoriser les héros anonymes.

Solidarité et générosité

Ce sont donc les valeurs de solidarité et de générosité qui étaient au cœur de cette soirée du 1er décembre. Le public a pu visionner une des nombreuses vidéos réalisées par le Projet Imagine, sur La tente des glaneurs, une association née à Lille et qui redistribue les invendus du marché de Wazemmes, le plus grand marché dominical au nord de Paris.

De son côté, le patron d’une PME de Roubaix (59) a expliqué l’engouement de ses salariés pour le Vendée Globe de Thomas Ruyant. Près d’un tiers d’entre eux se sont rassemblés pour se rendre, à vélo, aux Sables-d’Olonne (Vendée) au moment du départ de la course. "Il y a un esprit collaboratif qui naît de ce projet", a souligné un chef d’entreprise de Bondues (59), dont les salariés participent désormais à des maraudes.

En direct de l'océan indien

Le moment fort de la soirée a été la connexion avec Thomas Ruyant, en direct de l’océan indien, où il s’apprêtait à affronter une tempête. Le navigateur est apparu souriant et heureux de vivre son rêve, sous l’œil à la fois ému et inquiet de ses parents. "On fait face à des émotions très diverses, a témoigné la mère de Thomas. Je suis très heureuse de le voir réaliser son rêve. Cela me permet de surmonter la peur de le voir seul en mer et de ce qui pourrait lui arriver".

À lire aussi

Envoyer à un ami