Toutes les actualités
Publié le 28/11/2016
Fred Stopin. Fraiseraie de l'AA. agriculture et maraîchage bio. Saint Omer. 14-10-2014

Soutien renforcé à l’agriculture

Le 24 novembre, le Conseil régional a voté un apport supplémentaire d’1,2 million d’euros au plan de soutien régional à l’agriculture.

En 2016, les agriculteurs des Hauts-de-France ont fait face à des conditions climatiques particulièrement défavorables. L’excès de pluie et les inondations ont fortement impacté les rendements. Particulièrement touché, le secteur céréalier a connu une baisse des récoltes de 30 % par rapport aux cinq dernières années.

Dès le début de l’année, la Région a déployé un plan d’urgence pour venir en aide aux agriculteurs. Elle a également organisé les Etats généraux de l’élevage en mars et ceux des filières végétales le 9 novembre dernier pour élaborer une stratégie efficace avec tous les acteurs concernés.

Favoriser le développement de l’assurance

Les agriculteurs confrontés aux difficultés financières renoncent parfois à souscrire une assurance, ce qui amplifie leurs problèmes quand les événements climatiques sont défavorables comme cette année. C’est pourquoi, la Région a décidé de voter la mise en place d’un dispositif d’aide "fonds de développement de l’assurance" d’1,2 million d’euros.

Chaque agriculteur des Hauts-de-France ayant souscrit une assurance professionnelle et une assurance multirisques climatique peut bénéficier d’une aide de 1 000 euros par exploitation.  Une enveloppe de 400 000 euros est réservée aux jeunes agriculteurs installés depuis moins de cinq ans.

info-agriculture2

Programmes de recherche et audits-conseils gratuits

En lien avec les organisations professionnelles agricoles, les structures de recherche et les semenciers, la Région souhaite également favoriser des programmes de recherche-expérimentation pour obtenir des variétés plus adaptées au contexte climatique de la région et à son évolution.

Après la mise en place des audits-conseils gratuits pour les éleveurs, le Conseil régional a décidé d’affecter une enveloppe complémentaire de 150 000 euros au GIE lait-viande Nord-Picardie pour financer des audits-conseils aux agriculteurs en polyculture-élevage.

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*