Toutes les actualités
Publié le 30/11/2016
sport

Soutenir les athlètes en reconversion

La Région et le groupe Humanis s'engagent

Le 25 novembre, la Région a signé une convention de partenariat avec le groupe Humanis pour accompagner la reconversion des sportifs de haut-niveau.

Le 13 octobre dernier, la Région avait accueilli, lors d’une cérémonie, les athlètes régionaux qui avaient participé aux Jeux de Rio. À cette occasion, Florence Bariseau, vice-présidente en charge des sports, avait annoncé son intention de proposer très prochainement des solutions de reconversion et de réinsertion professionnelle.

Mener en parallèle une carrière sportive et un parcours professionnel reste en effet très difficile. En France, quatre sportifs de haut-niveau sur dix vivent avec moins de 500 euros par mois. Avec cette convention de partenariat signée avec Humanis, la Région souhaite proposer aux sportifs de haut-niveau un véritable accompagnement dans leur reconversion. "Le rôle de la Région est aussi de les aider après leur carrière sportive", a confirmé Florence Bariseau.

Stage, alternance et suivi personnalisé

"Notre objectif n’est pas forcément de les recruter, a expliqué Jean-Pierre Menanteau, directeur général du groupe Humanis. Nous souhaitons les accompagner au mieux."

Comment ? Par exemple, en leur proposant de découvrir l’entreprise grâce à des stages en immersion, en leur proposant des postes en alternance avec horaires aménagés ou en les accompagnant dans leur projet de création d’entreprise. "Nous souhaitons également les aider individuellement, par exemple en leur ouvrant un réseau professionnel ou dans la réécriture de leur CV", a ajouté Jean-Pierre Menanteau.

Loic Herkenrath, athlète du Lille métropole athlétisme (LMA), vient de signer un contrat en alternance chez Humanis. "Ça se passe très bien, a expliqué le jeune homme. Je remercie Humanis qui me permet ainsi de poursuivre mes études tout en m’entraînant tous les jours." Martin Farineaux a participé aux Jeux paralympiques de Rio en canoë-kayak. "Pour les athlètes handisport, l’insertion professionnelle est encore plus compliquée, a-t-il souligné. La fin d’une carrière sportive, c’est comme la retraite. Il faut bien la préparer en amont."

Un club des entreprises ambassadrices

La Région travaille à l’élaboration d’un nouveau dispositif de sa politique d’aide au sport de haut-niveau. Cette politique a également pour ambition d’aider les sportifs et les clubs dans leur recherche de financement.  "Nous allons aller plus loin et créer un club des entreprises ambassadrices du sport dans la région", a ajouté la vice-présidente.

Ce club aura pour mission de soutenir et d’accompagner les athlètes, notamment jusqu’au Jeux olympiques de Tokyo en 2020. Il s’agit aussi, dans un futur projet de reconversion, de permettre aux athlètes de découvrir d’autres possibilités. "Dans ce club des entreprises, je ne veux pas qu’il n’y ait que des grandes entreprises. Je souhaite l’ouvrir aux artisans, commerçants, PME… pour que les sportifs aient le choix." Double médaillé olympique en voile en 1988 et 1992, Nicolas Henard, aujourd’hui chef d’entreprise, est le parrain de ce club d’entreprises. "Un symbole de reconversion professionnelle réussie", a souligné Florence Bariseau.

À lire aussi

Tous derrière les sportifs #HDF qualifiés pour les Jeux de Rio !

En août et septembre, les meilleurs sportifs du monde se retrouvent à ...


Le sport et les sportifs soutenus par la Région

Vecteur de santé publique, créateur de lien social, porteur de rayonne...


Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*