Toutes les actualités
Publié le 30/10/2018

La réunion publique de la Région, comme si vous y étiez

Mardi 23 et jeudi 25 octobre 2018, plus de 400 personnes ont participé aux deux réunions publiques organisées par la Région à Soissons et Vervins. Des temps d’échanges sans filtre, face à vos élus et sur tous les sujets.

Comment rendre compte de l'action de la Région auprès des habitants ? Xavier Bertrand et les élus régionaux ont choisi une formule qui privilégie les échanges directs, déjà éprouvée dans plusieurs territoires et qui fait ses preuves : la réunion publique. Pendant plus de deux heures, vous – élu, entrepreneur, jeune, retraité, à la recherche d'un emploi… - êtes invité à poser vos questions, mettre en avant vos préoccupations, interroger directement vos élus. Des hommes et des femmes se relaient ensuite, au micro, pour vous répondre directement. Et exposent les avancées, les projets en cours, les innovations, les solutions imaginées, pour vous.

Tous les sujets sont abordés, sans tabou

19h : la réunion publique commence. À Soissons et Vervins, mardi 23 et jeudi 25 octobre 2018, plusieurs dizaines de personnes ont répondu à l'invitation de la Région.

Après une brève présentation des élus - venus répondre directement aux questions des participants - et une introduction pédagogique du rôle de la Région, les questions du public. L'Aisne étant un département fortement marqué par la diversité de ses paysages et sa ruralité, la problématique des transports est rapidement abordée. "Quel avenir pour la RN2 ?", cette grande voie de circulation routière est stratégique car elle traverse les Hauts-de-France pour relier Paris à la Belgique, s'interroge un participant. "Sur ce sujet, la Région est très claire : la généralisation du 2x2 voies sur l'ensemble du parcours de la RN2, dans l'Oise, l'Aisne et le Nord est vitale, indispensable", répond Xavier Bertrand. "Les routes ne relèvent pas des compétences régionales, mais nous intervenons pour accélérer les chantiers. Des études sont financées par la Région, avant la réalisation des travaux. C'est cas de la déviation de Gondreville, la sécurisation de la forêt de Retz", énumère Franck Dhersin, vice-président en charge des transports.

"Comment faire pour les jeunes qui veulent se déplacer pour travailler ?" ; "Les trains dans l'Aisne, c'est un problème. Quelle est la pérennité de la ligne Paris-Laon ? Que fait la Région ?", relève un autre participant. "Pour les jeunes, qui ont besoin de se déplacer, une aide au permis de conduire est mise en place par la Région, rappelle Xavier Bertrand. Une avance de 1 000 euros est attribuée pour que le jeune puisse passer son permis. Quant au remboursement, de 30 à 40 euros par mois, il interviendra au moment de son embauche. Pas avant." Et pour le TER, 50% de l'abonnement seront offerts par la Région pour le mois de décembre pour compenser les désagréments subis par les abonnés lors des grèves. "Et aucune ligne de train, aucune gare ne sera supprimée pendant toute la durée du mandat", continue le président de Région.

Autres sujets débattus lors des réunions publiques : la Troisième révolution industrielle, l'éolien, le développement de la fibre en Hauts-de-France... "Comment faire face aux problèmes des zones sans couverture ?", demande justement une habitante d'une commune aux environs de Guise. "Plus de 20 millions d'euros ont été investis par la Région pour raccorder toutes les communes de l'Aisne à la fibre optique d'ici 2022. Dans ce domaine, la Région est pionnière en France : les Hauts-de-France seront totalement raccordés d'ici 2024", a précisé Christophe Coulon, vice-président en charge de l'artisanat et de l'apprentissage.

Des questions en direct, depuis Facebook

"Quelle est la position de la Région sur l'ouverture à la concurrence pour l'avenir du TER ?" ; "Comment la Région accompagne-t-elle les exploitations agricoles qui souhaitent se développer ?" ; "Quelles actions la Région peut mettre en place pour une meilleure orientation des jeunes ? Ma fille âgée de 26 ans est à la recherche d'un emploi depuis janvier, on demande de l'expérience. Mais comment avoir de l'expérience en sortant de l'école ? Un vrai problème pour les jeunes" ; "Les éoliennes nous encerclent. Trop, c'est trop. Que fait la Région ?". Tout au long de la réunion publique, plusieurs milliers d'internautes interpellent les élus, qui répondent.

21h : fin de la réunion publique. Les échanges se font plus informels, pour discuter de problèmes plus précis. "J'ai trouvé le président de Région très dynamique, très intéressé par la variété des situations et des personnes présentes, témoigne l'un des participants. On ressent bien que la Région essaie de faire le maximum, dans les infrastructures, la formation, les aides. C'est très motivant."

Revivez les réunions, dans les conditions du direct

Partager

Send this to a friend