Tous les communiqués de presse
Publié le 30/11/2016
Burger King

La Région Hauts-de-France et BURGER KING® partenaires pour l’emploi et le développement économique

Jérôme Tafani, Vice-Président et Directeur Général du groupe BURGER KING® France & QUICK, et Xavier Bertrand, Président de la Région Hauts-de-France, ont signé le 25 novembre à Leers (Nord) une convention de partenariat. BURGER KING® a choisi de développer fortement son activité, en particulier dans les Hauts-de-France. D’ici 2020, 29 restaurants passeront de l’enseigne QUICK à BURGER KING® et 10 nouveaux établissements ouvriront leurs portes dans la Région.

Icon
Communiqué de presse : la Région Hauts-de-France et BURGER KING® partenaires pour l’emploi et le développement économique

L’emploi, au coeur du partenariat

Pilote du développement économique, la Région a pour priorité l’emploi. Elle s’engage à faciliter les projets de conversion des restaurants, d’implantation et à accompagner les 1 100 employés QUICK dans la formation à leurs nouveaux métiers.

« Avec l’action de la Région, qui accompagne sur le financement, le recrutement, la formation, Burger King va pouvoir créer plus d’emplois et plus vite dans les Hauts-de-France. La Région parle aux entreprises : ici, on en veut plus et on fait plus. », a affirmé Xavier Bertrand.

Avec l’ouverture des nouveaux restaurants BURGER KING®, 2 250 emplois nets seront créés en Hauts-de-France d’ici 2020. La Région mobilisera l’ensemble de ses dispositifs, notamment Proch’Emploi dont les plateformes agissent par bassin d’emploi, afin de mettre en relation l’enseigne et ses futurs employés. Ces derniers suivront des formations aidées par la Région, notamment grâce au dispositif Pass emploi, qui permet au demandeur de rentrer rapidement dans la formation adaptée au poste pour lequel il est candidat.

Selon Jérôme Tafani, « l’appui de la Région Hauts-de-France est indispensable pour la réussite de la transformation des restaurants QUICK en BURGER KING® ». Il explique que « lorsqu’Olivier Bertrand a fait l’acquisition de QUICK, il a trouvé un groupe fortement endetté, ce qui amoindrit sa capacité d’intervention auprès des franchisés, même s’il supportera la moitié des dépenses d’investissements. Le projet de changement d’enseigne, qui concerne 320 à 340 restaurants au total en France, nécessitera des investissements de plus de 500 M€. Les trésoreries de bon nombre de franchisés QUICK sont épuisées après trois exercices difficiles du fait de la crise et la concurrence exacerbée sur le segment de la restauration rapide. Par conséquent, des financements alternatifs doivent être mobilisés. La Région va nous donner le coup de pouce indispensable, en apportant, par exemple, sa garantie auprès des banques ».

Pas de subvention, mais un effet de levier

La Région jouera également un rôle auprès de la Banque Publique d’Investissement, afin d’appuyer les demandes de Prêts de Modernisation de la Restauration des franchisés et étudiera au cas par cas les situations les plus délicates. Le remboursement des emprunts de départs doit pouvoir être atteint par une augmentation significative du chiffre d’affaires prévus dans le « business plan de conversion des restaurants QUICK en BURGER KING®. «Partout où nous nous installons, BURGER KING® est un moteur de l’activité économique et de dynamisme. Cette enseigne représente un avenir pour les restaurants QUICK », décrit Jérôme Tafani.

Envoyer à un ami