Toutes les actualités
    Publié le 03/11/2016
    RECHERCHE AFFICHE DECAUX 2016V3.indd

    En novembre, c’est le mois du cinéma !

    Avec trois festivals d’envergure soutenus par la Région, l'Arras film festival, le Festival international du film d’Amiens, et le Festival du film de Compiègne, l’automne dans les Hauts-de-France s’annonce comme la saison du cinéma. Moteur !

    Le Festival du film d’Arras : la diversité au programme

    du 4 au 10 novembre

    Déjà 17 ans que ce festival existe ! Créé par Nadia Paschetto et Eric Miot, le Festival du film d’Arras prend chaque année un peu plus d’envergure. Plan séquence, l’association organisatrice de l’événement qui déploie professionnels et bénévoles le temps du festival et de sa préparation, vous invite à l’évasion par les écrans avec une programmation riche et éclectique. 114 films pourront être visionnés dont 80 inédits et avant-premières. Cerise sur le gâteau, des acteurs, réalisateurs, scénaristes, techniciens, professionnels du cinéma viendront débattre à l’issue des projections.

    Cette année, on pourra ainsi découvrir La Confession en présence du cinéaste Nicolas Boukhrief (Le Convoyeur) et de l'acteur Romain Duris. Le film est une nouvelle adaptation de Léon Morin, prêtre qui fut déjà porté à l’écran en 1961 par Jean-Pierre Melville avec Jean-Paul Belmondo. Lucien Jean-Baptiste (La Première étoile) viendra défendre Il a déjà tes yeux, une comédie qui aborde le thème du racisme.

    Nadia Paschetto et Eric Miot ont voulu célébrer cette année le réalisateur Stéphane Brizé (La Loi du Marché) qui viendra présenter son nouveau long-métrage, Une Vie, d’après Maupassant.

    Plusieurs films produits en région à découvrir et des rétrospectives thématiques

    Les Hauts-de-France sont une terre de cinéma ! Des soirées en partenariat avec Pictanovo présenteront des films produits en région, parmi lesquels le très attendu premier film de Marine Place Souffler plus fort que la mer, encensé par la critique. Le nouveau film de Louis-Julien Petit (Discount) Carole Matthieu, porté par Isabelle Adjani, sera également projeté dans le cadre de ces soirées.

    Deux rétrospectives seront aussi à l’honneur. Avec "Évasions à tout prix", des raretés ou classiques comme L’Evadé d’Alcatraz, de Don Siegel avec Clint Eastwood, seront proposés. L'autre rétrospective, "La guerre d'Espagne, une tragédie européenne", présentera des films rares comme Espoir de Malraux ou Mourir à Madrid, de Frédéric Rossif.

    Les plus jeunes ne seront pas en reste : Plan Séquence leur dédie le Festival des enfants. Ils découvriront des avant-premières et pourront participer à divers ateliers.

    Plus d'infos : Arras film festival

    Festival du film d’Amiens : l’ouverture au monde

    du 11 au 19 novembre

    Au menu cette année sur les écrans : des hommages, des rétrospectives fouillées et inédites, des compétitions d’un nouveau genre, des ateliers professionnels et des avant-premières. Tout un programme !

    Les compétitions seront diverses et variées avec des longs, moyens et courts métrages, mais aussi des documentaires. Des hommages seront également rendus à Douglas Trumbull, réalisateur américain et spécialiste des effets spéciaux, qui a révolutionné le cinéma de science-fiction en réalisant les effets spéciaux de trois classiques du genre : 2001, l’Odyssée de l’espace (Stanley Kubrick), Rencontres du troisième type (Steven Spielberg) et Blade Runner (Ridley Scott).

    Ouverture au monde également avec un hommage au réalisateur Dang Nhât Minh, qui pose son regard sur la société vietnamienne, mêlant une poésie élégiaque à une critique politique subtile. Huit films seront projetés en sa présence. Autre cinéaste de talent mis en lumière, Gerald Potterton, qui fut notamment remarqué pour Yellow Submarine des Beatles et réalisateur du cultissime Métal Hurlant.

    De l'éclectisme avant toute chose

    Les cinéphiles auront l'occasion de revoir la filmographie de l’un des plus grands cinéastes français, Louis Malle, natif de la région : ses œuvres reconnues (Ascenseur pour l’échafaud, Lacombe Lucien) et méconnues (ses documentaires, sa période américaine).

    Le festival mettra aussi le cap sur l'Afrique et la cinématographie malgache. 11 films, 10 réalisateurs, des fictions, un documentaire et des courts métrages de fiction et d’animation, nous montreront la richesse de la création cinématographique à Madagascar, de 1972 à nos jours.

    Tout le programme : Festival du film d'Amiens

    Coup d’œil dans le rétroviseur avec le Festival du film de Compiègne

    du 2 au 13 novembre

    Les riches années 60, tel sera le thème de la 15ème édition du Festival du film de Compiègne. Objectif : croiser cinéma d’auteur et cinéma populaire avec un focus sur les actrices françaises de l’époque, dont quelques-unes seront présentes. Une invitée prestigieuse, Corinne Marchand, un hommage à Alain Decaux, et une rencontre avec l'historien Marc Ferro sur la transmission de l’histoire à la télévision et au cinéma, font partie des temps forts du Festival.

    Hommages à Alain Decaux et Georges Méliès

    Le 11 novembre rendra hommage à Alain Decaux, figure incontournable de la radio et de la télévision. Le Festival du film de Compiègne, dont il était le président d'honneur depuis sa création, organisera une journée consacrée à la transmission audiovisuelle de la connaissance historique. Une rencontre avec Marc Ferro sera aussi l’occasion d’évoquer sa longue carrière d'historien et de spécialiste des rapports entre cinéma et histoire, ainsi que sa présence à la télévision des années 60 aux années 90. Le soir, au Théâtre impérial, Marc Ferro présentera L'Enfance d'Ivan (1962) d'Andreï Tarkovski.

    Dans un autre registre, un hommage sera rendu à Georges Méliès, pionnier du cinématographe, magicien et génial metteur en scène. Plusieurs films féeriques de cet artiste aux multiples talents, qui ont été récemment retrouvés et restaurés, seront diffusés. Avec une projection sur  écran du Théâtre impérial des copies originales coloriées au pinceau, avec musiciens et bonimenteurs, la magie opérera à coup sûr.

    Festival du film de Compiègne

    Commentaires

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    *

    *