Toutes les actualités
Publié le 13/07/2018
© FFE-PSV

Nicolas Delmotte : un cavalier qui a la cote

Originaire du Nord, Nicolas Delmotte, cavalier de l’équipe de France, a fait de l’équitation son “dada”. En tandem avec sa fidèle monture Darmani, nul doute qu’il brillera à nouveau lors du prestigieux Jumping de Chantilly (60) qui rassemble l’élite mondiale de la discipline du 12 au 15 juillet.

C’est un garçon du Nord, simple, âgé de 40 ans, originaire de Douai. Mais une fois en selle, Nicolas Delmotte devient "le talentueux" comme le surnomment les personnalités du monde hippique. Motivé comme jamais, prêt à franchir tous les obstacles avec son complice Darmani, un cheval de 12 ans très expérimenté, il est le cavalier à suivre lors du Jumping global champions tour qui se tient dans le cadre verdoyant de Chantilly face aux Grandes Écuries.

Une passion qui n’était pas prédestinée

Issu d’une famille qui ne pratiquait pas l’équitation, Nicolas Delmotte n’était pas prédestiné à choisir cette voie. Pour lui ce fut pourtant le déclic alors qu’il était enfant. “C’est en montant sur un poney, alors que j’étais tout petit, que j’ai compris que l’équitation deviendrait ma passion”, nous explique-t-il. En grandissant, il passa les concours jusqu’à devenir cavalier professionnel à l’âge de 16 ans et fit une rencontre déterminante pour lui, celle de Bertrand de Belabre, entraineur cavalier junior qui lui mit le pied à l’étrier. Depuis là rien ne l’a arrêté dans son élan et il a multiplié les médailles.

Cheval et cavalier, une relation fusionnelle

"Chaque cheval a son caractère, sa personnalité propre", explique Nicolas Delmotte. Mon objectif est de veiller à leur bien-être, je fais des choses très simples avec eux. Avant une compétition,  je les fais travailler sur du plat ou des sauts d’obstacles,  je ne cherche pas à les brusquer, poursuit-il. J’essaie de m’adapter à chacun d’entre eux pour instaurer une relation de confiance - certains chevaux ont un fort caractère, les étalons notamment.”

La quête de la performance

Travaillant à son propre compte, dans les haras de Gene diffusion, Nicolas Delmotte fait partie des meilleurs cavaliers français. Primé lors de nombreux concours nationaux et internationaux, il fut notamment champion de France, champion d’Europe par équipe et remporta - l’une des victoires dont il est le plus fier -, le grand prix de Dinard. Ses maîtres-mots : passion, patience et motivation. Totalisant 30 victoires avec son cheval Darmani, c’est tout naturellement que le cavalier, toujours en quête de performance, l’a choisi pour participer au Jumping de Chantilly. Les défaites, il en connaît quelquefois mais pas de quoi le désarçonner : “Je me remets perpétuellement en question. J’essaie d’analyser la situation, je regarde les vidéos des concours. Je ne me prends pas la tête, j’oublie facilement l’échec et dès le lendemain je me remets au travail avec mes chevaux”.

Très  attaché à la région Hauts-de-France qui bénéficie de bonnes conditions pour le développement de la filière équine et qui a vu naître  de nombreux chevaux de grande qualité, le cavalier a représenté dignement sa terre natale lors de cette première journée de compétition. "Je suis content des résultats, nous avons bien travaillé avec Darmani". Une fois le Jumping de Chantilly terminé, un nouveau concours l'attend : il participera du 17 au 22 juillet au Jumping d’Aix-la-Chapelle en Allemagne, en compagnie d’Ilex VP, un autre de ses chevaux prometteurs. On lui souhaite bonne chance !

 Plus d'infos

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Partager

Send this to a friend