Toutes les actualités
Publié le 23/11/2018

Nager en Hauts-de-France, un vrai défi

Apprendre à nager, au-delà de la prévention des noyades, est un véritable enjeu de société. Pour l'apprentissage et le développement de la natation, votre Région s’engage !

En Hauts-de-France, le déficit de piscines par rapport au nombre d'habitants (notamment en milieu rural), ainsi que la saturation des équipements existant ou leur vétusté pénalisent l'apprentissage de la natation. Cette situation prive beaucoup d'enfants de la découverte et de la pratique des sports nautiques qui favorisent le développement de la personnalité et contribue à réduire le taux de mortalité par noyade.

Dans ce contexte, la Région a décidé de mettre en place un programme "Nager en Hauts-de-France – soutien à l'apprentissage de la natation et accessibilité aux pratiques sportives" autour de trois enjeux :

  1. Inscrire la priorité de l'apprentissage de la natation prévue dans les programmes d'éducation physique et sportive (EPS)
  2. Soutenir l'accessibilité des lignes d'eau aux clubs sportifs régionaux
  3. Contribuer au développement du sport santé pour tous

Favoriser l'apprentissage de la natation

Inscrit dans les programmes scolaires, l'acquisition du "savoir nager" est un objectif attendu du cycle 3 de l'école primaire (CM1 - CM2 - 6e). Pour autant, au niveau régional, on estime que 3 enfants sur 10 entrent chaque année au collège sans savoir nager. Ce chiffre peut même atteindre, selon les territoires, 1 enfant sur 2.

Avec son dispositif "Nager en Hauts-de-France", la Région souhaite contribuer à l'apprentissage de la natation en proposant par exemple des stages d'apprentissage pendant et en dehors du temps scolaire. Une note de cadrage sera présentée en début d'année 2019 pour permettre de lancer cette initiative.

Des lignes d'eau gratuites pour les clubs sportifs

Notre volonté est de garantir aux nageurs les meilleures conditions d'entrainement. Or, les piscines de la région sont aujourd'hui surchargées et 50 % d'entre elles ont été construites avant 1978. La Région entend par son soutien favoriser et contribuer au développement des clubs. Ainsi elle souhaite accompagner financièrement les mairies et les intercommunalités dans leur projet de construction ou de rénovation lourde des piscines en contrepartie d'une gratuité de lignes d'eau pour les associations sportives du territoire concerné.

Contribuer au développement du sport santé pour tous

Deuxième activité sportive la plus pratiquée par les Français, la natation concerne environ 13 millions de personnes. On assiste depuis plusieurs années à l'apparition de nouvelles pratiques – aquagym, bébé nageurs, activités prénatales, aqua bike, etc. - particulièrement adaptées au sport santé pour tous. Ces activités bénéficient de peu de contre-indications médicales et sont accessibles à la majorité des personnes en situation de handicap. Par son soutien à l'investissement, la Région entend également favoriser l'accès à ces pratiques sportives.

La natation en chiffres

  • 389, c'est le nombre de piscines en Hauts-de-France, soit 0,65 bassin pour 10 000 habitants (contre 1 bassin pour 7 700 habitants en moyenne en France).
  • 50 % des bassins des Hauts-de-France ont été construits avant 1978.
  • En région, 3 enfants sur 10 entrent au collège sans savoir nager. Ce chiffre peut atteindre 1 enfant sur 2 selon les territoires.
  • 1 758, c'est le nombre de noyades sur le territoire national entre le 1er juin et le 30 septembre 2018.
  • 24 989 c'est le nombre de licenciés à la Fédération Française de natation dans la région, ce qui place les Hauts-de-France en 6e position au sein de la Fédération.

À lire aussi

Natation : tous les espoirs sont à Amiens !

Du 21 au 31 juillet, Amiens accueille les championnats de France de nata...


Natation en eau libre : découvrez les champions à Gravelines

Du 31 mai au 3 juin 2018, Gravelines accueille les championnats de Franc...


Tennis : un nouveau terrain de jeu pour le club de Denain

Inauguré le 13 octobre 2018 en présence de Yannick Noah et financé en...


Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

Un commentaire sur “1”

  1. Darnaux Dominique -

    Bonjour,

    il est anormal que l’on favorise toujours les mêmes sports ( la natation en est l’exemple parfait, discipline sportive la plus gâtée , ces dernière années…) et pas les autres.
    je suis Président d’une association sportive depuis 25 ans , je peux vous dire que l’on a jamais rien reçu de la région sauf une petite dotation en matériel , il y a très longtemps.
    l’état vient de nous supprimer le cnds.
    un peu de considération pour les bénévoles ne serait pas un luxe , le sport pour tous , le sport santé , ce n’est pas que la natation .
    on doit être égal face à l’impôt

Partager

Send this to a friend