Toutes les actualités
Publié le 20/07/2018

La Région Hauts-de-France se mobilise pour sauver l’otage française Sophie Pétronin

Enlevée au Mali le 24 décembre 2016, Sophie Pétronin risque de tomber dans l'oubli. Sa famille, soutenue par l'association SOS Otages, veut provoquer un mouvement de solidarité nationale pour activer sa libération. À la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand a répondu présent.

Aujourd'hui âgée de 75 ans, Sophie Pétronin est médecin nutritionniste et a passé près de 20 ans au Mali pour soigner les enfants malnutris. Après plusieurs voyages sur place, elle s'est définitivement installée, en 2000, à Gao, où elle a été enlevée par un groupe lié à Al-Qaida le 24 décembre 2016.

"Nous n'avons reçu aucune demande de rançon, souligne son neveu, Arnaud Granouillac. Et à notre connaissance aucune négociation n'est en cours. Mais dans une vidéo de 7 minutes 30, mise en ligne il y a quelques semaines, ma tante dit à son fils Sébastien qu'il peut venir la voir en toute sécurité. Mon cousin est déjà allé prendre des contacts en Mauritanie et au Niger. Il va sans doute repartir dans quelques jours. Je vais peut-être l'accompagner".

La dernière otage française

Démunis face à cette situation, estimant que le gouvernement ne se mobilise pas suffisamment, les proches de Sophie Pétronin ont créé un comité de soutien. "L'adhésion est gratuite, précise Arnaud Granouillac. Nous voulons qu'un maximum de monde se mobilise, pour montrer au gouvernement que les Français sont sensibles au sort de ma tante. C'est la dernière otage française. Cela fait 17 mois qu'elle est abandonnée à son sort !"

La famille de Sophie Pétronin s'est également rapprochée de l'association SOS Otages, présidée par Ingrid Bétancourt. "Nous souhaitons créer un grand mouvement général pour alerter l'opinion sur le sort de notre compatriote et de sa codétenue Gloria Narvaez, souligne Patricia Philibert, en charge des relations avec les familles à SOS Otages. Nous allons proposer à tous les présidents de Région d'afficher la photo de Sophie sur leurs bâtiments, ensuite nous contacterons les départements et les mairies".

Une banderole sur le siège des Hauts-de-France

Dans quelques jours, la Région Hauts-de-France déploiera une banderole sur le siège de Région à Lille pour afficher son soutien à Sophie Pétronin.

Pour soutenir la libération de Sophie Pétronin : liberons-sophie.fr

Les commentaires sur cet article sont désormais fermés. Pour toute information complémentaire, appelez-le 0.800.026.080 ou posez-nous votre question ici.

3 commentaires sur “La Région Hauts-de-France se mobilise pour sauver l’otage française Sophie Pétronin”

  1. Duron -

    Imaginez que ce soit 1 des vôtres accepteriez vous l’abandon par la société et les pouvoirs publics ? Non, alors bougez vous !

Partager

Send this to a friend