Toutes les actualités
Publié le 02/08/2016

Rio 2016 – Marielle Amant : « On veut aller le plus loin possible »

Aller le plus loin possible, c'est ce que souhaite par-dessus tout Marielle Amant. Et une nouvelle médaille olympique, qui viendra juste à côté de celle récoltée aux Jeux olympiques de Londres, il y a 4 ans.


Marielle Amant

  • Basket-ball, pivot
  • Née le 9 décembre 1989, au Lamentin
  • Club : ESB de Villeneuve-d’Ascq - Lille Métropole
  • Palmarès : vainqueur de l’Eurocoupe 2015,vice-championne de France 2013, championne de France 2012

Mon meilleur souvenir de sportive

Sans doute la victoire contre Braine en finale de l’Eurocoupe. Nous n’avions pas l’avantage du terrain et nous avons perdu le match aller. Mais on a réussi à les battre de 20 points au retour grâce à un super groupe de filles.

Mon ambition pour Rio

D'abord, j’ai vraiment hâte d’y être et de découvrir l’ambiance des JO. Ensuite, on veut aller le plus loin possible, l’objectif est de décrocher une médaille, comme en 2012.

Ma préparation

Ma journée type : petit-déjeuner à 9h, suivi d’un entrainement de deux heures. Ensuite, le repas, une sieste. Puis on enchaîne avec une séance vidéo et un nouvel entrainement collectif jusqu’à 19h. La journée se termine généralement par les soins.

Mes modèles

Avant de jouer au poste 4, j’ai longtemps été positionnée en pivot. Des joueuses comme Tina Charles ou Sylvia Fowles m’ont servi de modèle pour le jeu dos au panier.

Mon “déclic”

Je dois avouer que je n’ai jamais eu comme obsession de devenir pro. Ce sont plutôt les coaches qui ont cru en moi et m’y ont poussée. Mais en 2004, quand j’ai été sélectionnée parmi les 12  meilleures jeunes joueuses du pays pour intégrer l’INSEP et que j’ai quitté la Martinique, ça a été un tournant.

 Mon objet fétiche

Je n’ai pas d’objet fétiche. Mais avant les matches, j’ai deux routines : prendre une douche et écouter de la musique, surtout de la dancehall.

Mon lieu de prédilection

La Martinique ! J’y retourne deux fois par an (sauf cette année, à cause des JO). C’est indispensable pour moi d’être avec ma famille.

Envoyer à un ami