Toutes les actualités
Publié le 28/01/2016
métiers du numérique

Les métiers du numérique en formation accélérée

Gratuite et ouverte à tous, l’Ecole des métiers du code et du numérique ouvre ses portes à Noyon, dans l’Oise, sur le site Inovia

Pas de prérequis de diplôme, de niveau ou d’expérience professionnelle… juste une intense motivation. Ouverte à toutes et tous, l’Ecole des métiers du code et du numérique va accueillir ses premiers élèves à la fin de ce mois de février 2016 sur le site Inovia, à Noyon (Oise).

L’enjeu : pourvoir les 36 000 emplois appelés à se créer au plan national d’ici deux ans dans la filière numérique, en particulier sur les métiers du code et du développement web. La cible : les jeunes des quartiers populaires, des territoires ruraux et les demandeurs d’emploi en reconversion professionnelle.

Formation intensive et pédagogie innovante

La formation est gratuite et intensive. Inspirée des "boots camps" américains, elle prévoit 35 heures par semaine sur six mois et porte principalement sur les langages html, Java script et Rubis, très utilisés dans les start-up.

Elle s’appuie sur une méthode d’enseignement innovante de "Learning by doing" reposant sur le travail en binôme et la mise en application immédiate des connaissances acquises. Une méthode éprouvée par le groupe de formation aux métiers du numérique Simplon.co, qui porte le projet sur le plan pédagogique et bénéficie de l’agrément Entreprise sociale et solidaire (ESS.

L’école des métiers du code et du numérique d’Inovia vient d’obtenir le label national Grande Ecole Numérique. La première promotion de 20 élèves est attendue fin février, recrutés sur la base de leur motivation après une épreuve de mise en situation en "serious game", avec un objectif d’emploi à la sortie de 100 %.

Pour aller plus loin


Infos pratiques

  • le site web du groupe de formation aux métiers du numérique 
  • le site web du campus inovia 

Commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*